24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Le nombre des plus de 60 ans devrait doubler d’ici à 2050 dans le monde

Un rapport de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) publié à l’occasion de la Journée mondiale des personnes âgées indique que le nombre de personnes de plus de 60 ans devrait doubler d’ici à 2050 pour atteindre 2 milliards de personnes, contre 900 millions en 2015.

L’OMS rappelle ainsi qu’aujourd’hui, 125 millions de personnes sont âgées de 80 ans et plus. D’ici à 2050, la Chine à elle seule en comptera presque autant (120 millions) et il y aura dans le monde 434 millions de personnes de cette tranche d’âge. En 2050, 80% des personnes âgées vivront dans les pays à revenu faible ou intermédiaire.

Le vieillissement de la population s’accélère également fortement à l’échelle planétaire. Par exemple, alors que la France a eu presque 150 ans pour s’adapter à l’augmentation de la part des 60 ans et plus dans la population (laquelle est passée de 10% à 20% sur cette période), le Brésil, la Chine et l’Inde n’auront qu’un peu plus de 20 ans pour le faire.

«Aujourd’hui, la plupart des gens vivent plus longtemps, même dans les pays les plus pauvres», dit le Dr Margaret Chan, Directeur général de l’OMS. «Mais ça ne suffit pas. Nous devons faire en sorte que les gens vivent non seulement plus longtemps mais aussi en bonne santé et que leur vie ait du sens et soit digne. Si nous y parvenons, ce sera bon non Le rapport de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) seulement pour les personnes âgées mais aussi pour l’ensemble de la société», a-t-elle ajouté.

Le rapport révèle que, contrairement à ce que l’on pense généralement, très peu de données montrent que les personnes vieillissent aujourd’hui en meilleure santé que celles des générations précédentes à leur âge. «Malheureusement, la vieillesse n’est pas une deuxième jeunesse», dit le Dr John Beard, Directeur du Département Vieillissement de qualité de vie de l’OMS. «Mais elle pourrait l’être. Et elle devrait l’être», a-t-il ajouté.

Certaines personnes âgées vivent plus longtemps et en meilleure santé mais elles appartiennent souvent à des couches sociales favorisées. «Les personnes âgées de milieux défavorisés, qui vivent dans des pays pauvres, qui ont le moins de perspectives et le moins de ressources sont également celles qui seront probablement en plus mauvaise santé et qui auront les besoins les plus grands», dit le Dr Beard.

Revoir la manière de considérer le vieillissement

Le rapport souligne que les pouvoirs publics doivent mettre en œuvre des politiques qui permettent aux personnes âgées de continuer à jouer un rôle actif dans la société tout en évitant d’aggraver les inégalités souvent à l’origine des problèmes de santé à un âge avancé.
Le rapport met en exergue trois points sur lesquels la société devra revoir radicalement sa manière de considérer le vieillissement et les personnes âgées. Tout d’abord, il pointe la nécessité d’aménager le cadre de vie pour l’adapter beaucoup mieux aux personnes âgées. Il sera également crucial d’adapter les systèmes de santé aux besoins des personnes âgées en réorientant des systèmes conçus pour prendre en charge des affections aiguës vers la prise en charge continue des pathologies chroniques, dont la prévalence augmente avec l’âge des patients. Enfin, le rapport de l’OMS préconise de mettre en place des systèmes de soins au long cours afin d’éviter autant que possible le recours inapproprié aux services de prise en charge des affections aiguës et veiller à ce que les personnes âgées vivent leurs dernières années dans la dignité.

Source : OMS

Rendez-vous sur Hellocoton !

1 octobre 2015