24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Le nombre de greffes d’organes augmente en France

L’Agence de la biomédecine présente les bons résultats de l’activité de prélèvement et de greffe d’organes et de tissus en France en 2015. Durant cette année, il y a eu plus de 15 greffes d’organes réalisées chaque jour. Au total, ce sont 5 746 organes qui ont été greffés, soit une augmentation de 7% par rapport à 2014 (5 357 greffes en 2014) et près de 400 greffes supplémentaires.

L’objectif annuel de 5 700 greffes d’ici fin 2016 (avec une croissance de +5%) fixé dans le Plan greffe a donc été atteint et dépassé avec un an d’avance. En 10 ans (2006-2015), le nombre de greffes d’organes a augmenté de près de +35,2%.

Concernant les tissus, l’activité de prélèvement de cornées est également en croissance : 11 360 en 2015 (10 751 en 2014).  L’activité de greffe de rein et de foie à partir de donneur vivant a également progressé en 2015 avec 571 greffes de rein et de foie (526 en 2014).

Le nombre de greffes d’organes augmente en France

Infographie Agence de la Biomédecine

  La durée et la qualité de vie en constante progression

La greffe ne permet plus seulement de sauver des vies, elle s’impose comme un atout thérapeutique majeur qui offre aux patients et à leur entourage une qualité de vie retrouvée.

Pour le cas du rein par exemple, la survie globale du greffon rénal pour les 24 147 malades ayant bénéficié d’une greffe entre 1993 et 2005 est de 90,4% à 1 an, 79,1% à 5 ans et 62,5% à 10 ans. Cela signifie qu’au bout de 10 ans, près des deux tiers des greffons rénaux sont toujours fonctionnels.

Des greffés du coeur témoignent aujourd’hui que 10 ans après la greffe voire plus, ils mènent une vie professionnelle et sociale épanouie.

Les médecins encouragent les personnes greffées à refaire du sport, ce qui leur permet de se réconcilier avec leur corps et d’enregistrer, au-delà des bénéfices thérapeutiques, des bienfaits psychologiques. La Course du coeur annuelle, en témoigne : www.lacourseducoeur.com.

En France, en 2015, 54 659 personnes étaient porteuses d’un greffon fonctionnel. « La réussite de la greffe d’organes et de tissus génère donc des attentes fortes : si 8 733 personnes étaient en attente d’une greffe en 1997, elles sont aujourd’hui 21 378 », souligne l’Agence de la Biomédecine

Source et infographie : Agence de la Biomédecine

Rendez-vous sur Hellocoton !

17 février 2016