24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Le goûter : un repas qui n’est pas réservé qu’aux enfants !

Si près de 80% des enfants de 3 à 14 ans prennent régulièrement un goûter*, 43% des femmes et 30% des hommes ont cette habitude au quotidien**. Comment expliquer cette tendance ?

Nombre d’adultes considèrent le goûter comme une source d’énergie superflue. Il serait réservé aux enfants, dont les besoins énergétiques sont  importants pour assurer une bonne croissance. Le goûter a pourtant toute sa place dans le cadre d’une alimentation équilibrée.

Faire la distinction entre goûter et grignotage
Repas à part entière, le goûter doit être pris en une seule fois et, autant que possible, à heure fixe. Il se distingue ainsi du grignotage, caractérisé par des prises alimentaires répétées, souvent compulsives et sans faim. Le goûter permet une meilleure répartition des apports énergétiques au cours de la journée et contribue ainsi à l’équilibre alimentaire, tandis que le grignotage entraîne une augmentation des apports caloriques. Pris en fin d’après-midi, le goûter permet de compenser un déjeuner trop rapide et/ou léger et aide à patienter jusqu’à l’heure du dîner sans grignoter.

Pour répondre à nos besoins nutritionnels, un goûter doit être équilibré et varié, adapté en fonction des autres repas de la journée et de l’activité physique. Il est recommandé de consommer…

– Une boisson – pour l’hydratation de l’organisme
– Des fruits ou du jus de fruits frais – pour un apport en fibres, vitamines, minéraux
– Un laitage – pour l’apport en calcium
– Un aliment céréalier – pour un apport en glucides

En tartine, accompagné d’un peu de confiture, de chocolat, de fromage … le pain a toute sa place dans un goûter équilibré, car il évite de se tourner vers des aliments trop énergétiques (goûters prêts à consommer) tout en permettant de varier les plaisirs. Un goûter équilibré représente 10% à 15% de l’apport énergétique quotidien.

L’avis du médecin : Dr Pascale Modaï
« Collation variée et bien équilibrée, le goûter est une pause entre les deux repas et un moyen de se faire plaisir. Mais le goûter n’est pas du grignotage, c’est une véritable prise alimentaire qui s’inscrit particulièrement dans l’actualité de notre rythme alimentaire. Bien équilibré, le goûter a donc toute sa place au cours de la journée des enfants mais aussi dans celle des plus grands ! »

* CREDOC, Comportements et consommations alimentaires en France, Enquête CCAF 2007
** Afssa, Etude Inca 2 : Enquête individuelle et nationale sur les consommations alimentaires, France 2007

Source : Observatoire du Pain

Rendez-vous sur Hellocoton !

17 juin 2010