24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Le « viagra féminin » toujours en développement

Le géant pharmaceutique Bayer et la société québécoise EndoCeutics ont conclut un accord de 330 millions de dollars canadiens pour le développement clinique et la future commercialisation de la Déhydroépiandrostérone (DHEA) comme traitement pour l’atrophie vaginale et la dysfonction sexuelle associées à la ménopause. Un médicament, parfois qualifié de «viagra féminin ».

 Les recherches d’EndoCeutics ont permis d’identifier la DHEA comme un facteur majeur du déficit hormonal responsable des problèmes de la ménopause,ce qui se traduit chez la majorité des femmes par une atrophie vaginale et une dysfonction sexuelle. Selon le deux laboratoires, jusqu’à soixante-quinze pourcent des femmes postménopausées souffrent d’atrophie vaginale.

L’autorisation de mise en marché de la DHEA n’a pas encore été obtenue au Canada ou ailleurs dans le monde. Le nom commercial de la DHEA sera probablement VaginormMC, sous réserve d’approbation par les autorités de la santé.

Source : Bayer/EndoCeutics

Rendez-vous sur Hellocoton !

6 octobre 2010