24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Lave-linge et Lave-vaisselle : l’Union européenne adopte la réduction de leur consommation d’énergie

Deux nouvelles mesures ambitieuses visant à limiter les consommations d’électricité et d’eau des lave-linge et des lave-vaisselle viennent d’être adoptées par l’Union européenne.

Ces mesures supplémentaires s’inscrivent dans la droite ligne du programme de réduction des consommations des appareils électriques initié en 2008 sous présidence française de l’Union européenne. Ce programme, qui permettra de d’économiser 340 TWh (soit l’équivalent de la consommation électrique du Royaume-Uni) et de réduire de près de 140 millions de tonnes les émissions de CO2 de l’Union européenne à l’horizon 2020, a déjà été mis en œuvre pour la veille des appareils électriques, l’éclairage, les décodeurs numériques, les alimentations externes et chargeurs électriques, les moteurs, circulateurs, réfrigérateurs, congélateurs et téléviseurs.

Les nouvelles mesures concernant les lave-linge et lave-vaisselle ont été adoptées par le comité règlementaire réunissant les experts des États membres de l’Union européenne vendredi dernier. Ces dispositions doivent maintenant être soumises au Parlement et au Conseil avant d’être publiées au cours de l’été.

Aujourd’hui, les consommations d’électricité liées aux seuls lave-linge dans l’Union européenne sont estimées à 35 térawatts-heures, pour des émissions de 18 millions de tonnes de CO2.

Des progrès significatifs ont déjà été réalisés sur ces appareils, qui bénéficient pour 90% d’entre eux d’un classement en A selon l’étiquetage énergétique en vigueur depuis une dizaine d’années. Les nouvelles mesures adoptées le 28 mai 2010 vont induire un nouveau progrès, capital dans un contexte d’usage croissant d’appareils toujours plus puissants.

Concernant les lave-linge, le règlement impose des seuils de performance sur l’énergie et l’eau. Les règlementations combinées d’éco-conception et d’étiquetage conduiront à une réduction de 1,5 TWh en 2020 et 2,7 TWh en 2025.

Concernant les lave-vaisselle, le règlement fixe des exigences d’éco-conception en trois étapes, pendant 6 ans. Les économies annuelles attendues des mesures combinées d’éco-conception et d’étiquetage se chiffrent à 2,3 TWh d’électricité en 2020.

D’autres exigences que l’efficacité énergétique sont réglementées. Pour les lave-linge, des obligations pèsent sur les notices d’informations, la consommation en modes veilles et arrêt, l’obligation d’un cycle à 20 et les seuils de performance sont fixés sur : outre l’efficacité énergétique, l’efficacité de lavage et la consommation d’eau. On relève des obligations similaires concernant les lave-vaisselles.

Aux mesures de performance énergétique s’ajoute l’étiquetage énergétique, qui fait également l’objet de réglementations qui devraient être adoptées rapidement puisque la directive-cadre « étiquetage » sur laquelle ces mesures s’appuient vient d’être adoptée par le Parlement européen. Cette directive introduit un nouveau format d’étiquette avec toujours 7 classes de performance, allant jusqu’à A+++ pour les meilleurs produits.

Pour Jean-Louis BORLOO : « Ces nouvelles mesures de réduction des consommations d’énergie d’appareils électroménagers de la vie de tous les jours s’inscrivent dans la continuité du programme ambitieux lancé en 2008 par la présidence française de l’Union européenne. Après la veille des appareils limitée à 1 W, l’éclairage des rues et des bâtiments tertiaires, la fin des ampoules à incandescence, les réfrigérateurs et les téléviseurs, nous franchissons une nouvelle étape qui va permettre de réduire les consommations d’énergie et les émissions de CO2, et redonner du pouvoir d’achat à tous les ménages en Europe, et même au-delà puisque ces nouvelles normes sont appelées à devenir des standards internationaux. »

Source : Ministère de l’Écologie

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 juin 2010