Avec sa teneur exceptionnelle en fer, antioxydants et vitamines, et ses multiples bienfaits, la spiruline est un véritable superaliment. A condition de choisir de bons produits !

Passionné et expert de la production de spiruline, Charles Henri Margain s’engage, depuis quatre ans en tant que dirigeant d’Arthrospira, à promouvoir la spiruline naturelle et artisanale en proposant une gamme complète de produits à très haute valeur nutritionnelle, distribuée sous ses marques Gourmet Spiruline, Green Perf, et Spirulinéa.

Vous avez dit spiruline ?

L’algue alimentaire Spiruline est reconnue en France en tant qu’aliment par l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture
(FAO, Food and Agriculture Organization of the United Nations). Ne faisant l’objet d’aucune évaluation du risque et bien que n’étant pas considérée comme médicinale en France, l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA, European Food Safety Authority) atteste que la spiruline est source de nombreux nutriments bénéfiques tels que :

  • la provitamine A β-carotène, qui participe au fonctionnement normal du système immunitaire,
  • la vitamine K2, qui contribue au maintien d’une ossature normale,
  • la vitamine B12, très utile aux végétariens et aux personnes âgées,
  • le fer, qui permet de réduire la fatigue,
  • la phycocyanine, qui renforce les défenses immunitaires,
  • les antioxydants, qui aident à lutter contre le stress oxydatif.

Charles Henri Margain, dirigeant d’Arthrospira, confie : « Chez Arthrospira, on aime à dire que la spiruline est un alicament, pas vraiment un aliment mais encore moins un médicament. Souvent considérée comme un complément alimentaire, nous voyons la spiruline comme un condiment alimentaire, sous une forme où on peut vraiment l’associer à tous nos plats en partant de la salade jusqu’aux glaces en passant par les smoothies et les omelettes !« 

L’importance de consommer une spiruline naturelle et contrôlée

Pourquoi l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) émet dans un document du 4 août 2017 un avis sur les « risques liés à la consommation de compléments alimentaires contenant de la spiruline » ?

Charles Henri Margain répond : Plusieurs cas d’effets indésirables, en grande majorité des troubles digestifs, survenus à la suite de la prise de compléments alimentaires contenant de la spiruline ont été portés à la connaissance de la nutrivigilance, de la toxicovigilance et de systèmes de vigilance de quelques états membres de l’Union européenne et du Canada. Or, les doses consommées dans ces cas ne sont pas connues avec précision, et en dehors du risque de contamination bactériologique, sanitaire ou en métaux lourds identifiable à l’aide d’analyses, la spiruline ne présente aucun risque sanitaire lorsqu’elle est consommée à de faibles doses, jusqu’à plusieurs grammes par jour.

Fervent défenseur d’une spiruline naturelle et artisanale, à haute valeur nutritionnelle, Charles Henri Margain a établi au sein d’Arthrospira une rigoureuse politique de contrôles. Depuis 4 ans, tous les produits de la société sont surveillés selon les mêmes critères que ceux demandés par l’ANSES et analysés par les laboratoires Carso Larebron et Phytocontrol.

Charles Henri Margain précise : « Nous faisons analyser chaque lot par un laboratoire indépendant afin de vérifier que la spiruline ne contient ni métaux lourds, ni risque bactériologique, ni HAP (hydrocarbure aromatique polycyclique), conformément aux normes règlementaires de l’agroalimentaire, et aussi dans un souci de traçabilité« .

Avec ce même souci de transparence, Arthrospira indique, depuis son existence, deux contre-indications sur tous ses produits :
• à éviter en cas d’excès de fer avéré : personne ayant la maladie d’hémochromatose (maladie de surcharge en fer)
• à ne pas prendre lors de prise de traitement anticoagulant (du fait de la richesse en vitamine K).

Pour en savoir plus, le dossier Traçabilité « Sécurité alimentaire » d’Arthrospira

Rendez-vous sur Hellocoton !