24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

La prescription des pilules de 3e et 4e génération pourrait être limitée

La prescription des pilules de 3e et 4e génération pourrait être limitéeLe directeur général de l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), Dominique Maraninchi, a indiqué mardi que la délivrance des pilules de 3e et 4e génération pourrait être restreinte à des spécialistes afin d’en éviter un emploi excessif.

Ces spécialistes seraient consultés « lorsque les patientes ne supporteraient pas ou auraient une contre-indication aux pilules de première ou deuxième génération », a précisé mardi Dominique Maraninchi.

L’ANSM doit lancer dès mercredi une concertation à ce sujet. « Plusieurs réunions sont prévues avec des représentants des organisations professionnelles », a souligné Dominique Maraninchi, alors qu’une première plainte a été récemment déposée en France par une jeune femme victime d’un AVC qu’elle impute à sa pilule de troisième génération.

Source : AFP et Les Echos

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 janvier 2013