24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

La mineuse du marronnier est-elle dangereuse ?

Pour l’instant, ils sont bien verts : leurs feuilles en forme de parasol sont en pleine croissance. Mais cela ne va pas durer. Dès la fin juin, le feuillage des marronniers deviendra roussâtre et l’arbre prendra une allure hivernale dès le mois de juillet. Les marronniers sont malades : le coupable ? Un papillon venu, semble-il, de Bulgarie.

Les marronniers sont atteints par la mineuse, un papillon, Cameraria ohridella, qui pond sur ses feuilles pour nourrir ses larves : depuis le début des années 2000, il est présent sur tout le territoire français. Résultat : les feuilles de ces arbres jaunissent et tombent dès le début  du mois de juillet. Il existe cependant un traitement phytosanitaire, mais les maires refusent de les utiliser, non sans raisons, car ils sont très agressifs pour l’environnement. D’un point de vue technique, traiter un arbre de 30 m de haut relève de la gageure. La seule chose à faire est de bien ramasser les feuilles de ces arbres et les incinérer pour limiter l’infestation.

Le marronnier a payé cher sa « sale gueule »
L’insecte est désormais bien implanté mais, pour contenir son extension, les mairies et les conseils généraux préfèrent ne pas replanter de marronniers blancs, estimant -à tort- que l’espèce à fleurs rouges est plus résistante. On assiste donc à une véritable hécatombe du marronnier blanc, sacrifié sur l’autel du principe de précaution, décimé sous la pression des riverains qui craignent que la mineuse ait des effets négatifs pour la santé. C’est hélas absurde mais la rumeur est toujours plus forte que la vérité, fut-elle scientifique.

Dans certaines villes du nord de la France ou de la banlieue de Paris, le marronnier a payé cher sa « sale gueule » du début juillet. Les tronçonneuses sont passées par là et il ne reste plus aucun spécimen. Absurde ? Pardi ! Car seuls le sujets les plus jeunes peuvent être affaiblis par la mineuse du marronnier. Les plus âgés, qui perdent leurs feuilles au début juillet, refleurissent en octobre ! Vous avez dit malades ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

21 avril 2010