24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

La Journée mondiale de la vue pour l’égalité d’accès aux soins

La Journée mondiale de la vue, mise en place par l’OMS a eu lieu le 13 octobre dernier pour sensibiliser l’ensemble du monde aux problèmes de la cécité, des déficiences visuelles et de la réadaptation des personnes malvoyantes.

 En 2011, l’accent est mis sur la santé des yeux et l’égalité d’accès aux soins. Tous les partenaires participant à la prévention des déficiences visuelles et aux soins permettant de recouvrer la vue participent à cette Journée. Elle constitue aussi la principale action de plaidoyer en faveur de la prévention de la cécité et de l’élimination de la cécité évitable de « Vision 2020 : le droit à la vue », initiative mondiale de l’OMS et de l’Organisation mondiale contre la cécité qui durera jusqu’en 2020 dans l’objectif de donner accès à tous au « droit à la vue ».

Les maladies de la vision affectent la perception visuelle, dans l’un ou plusieurs de ses paramètres : acuité, champ visuel, perception des couleurs et des contrastes. On distingue les maladies

– de la partie antérieure de l’œil : opacification du cristallin (ce qui entraine la cataracte) ou atteintes de la surface de la cornée

– de la partie postérieure de l’œil: atteintes de la rétine (la membrane tapissée des cellules sensibles à la lumière qui transmettent l’information au cerveau via le nerf optique) telles la dégénérescence maculaire liée à l’âge ou « DMLA, la rétinite pigmentaire, la rétinopathie diabétique, les pathologies vasculaires, rétinoblastome et la maladie du nerf optique (dont le glaucome qui conduit à une élévation de la pression oculaire).

La vision nous intègre à notre environnement. Préserver ou restaurer une vision claire, fonctionnelle et pérenne est, au-delà d’un problème de santé, un réel enjeu de société. Dans le monde, 80 % des cas de cécité sont évitables. Les déficiences visuelles sont plus fréquentes chez les hommes et les femmes à partir de 50 ans. La plupart des atteintes de l’œil dans cette tranche d’âge peuvent être facilement traitées, telle la cataracte, mais dans certaines parties du monde, les inividus ne bénéficient pas de services d’ophtalmologie. Dans les pays développés, les affections de la rétine sont les principales causes de malvoyance. La cataracte, pourtant curable, reste, elle, la première cause de cécité dans le monde. Chaque année, la Journée mondiale de la vue (JMV) sensibilise à nouveau l’opinion publique à la cécité, aux déficiences visuelles et à la réadaptation des malvoyants. Elle est soutenue par une centaine d’organisations membres de Vision 2020, et les activités sont effectuées de façon conjointe ou indépendante par des centres de soins oculaires, hôpitaux, organisations caritatives, etc.

 

Les maladies de la vision en chiffres
– 80 % des cécités sont évitables
– Dans le monde, 286 millions de personnes sont déficientes visuelles et parmi elles, 39 millions sont aveugles
– 90 % des personnes aveugles vivent dans les pays à ressources limitées
– La cataracte représente la première cause de cécité dans le monde
– Environ 65 % des personnes déficientes visuelles ont plus de 50 ans
– 19 millions d’enfants sont déficients visuels
– 90 % des déficients visuels vivent dans des pays en voie de développement

Source :  Inpes / http://www.vision2020.org/main.cfm?type=WSD11

Rendez-vous sur Hellocoton !

15 octobre 2011