24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

La fessée augmenterait le risque de souffrir d’affections mentales

Selon une étude canadienne, la fessée augmenterait le risque de problèmes mentaux des futurs adultes, que ce soit des désordres comportementaux ou encore des problèmes d’alcool ou de drogue.

En effet, selon les chercheurs, les personnes qui ont reçu des fessées lorsqu’elles étaient enfants ont entre 2% et 7% de risques supplémentaires de souffrir d’affections mentales une fois adultes.

Cette étude, menée auprès de 653 adultes avait pour but de déterminer uniquement l’effet des fessées et châtiments corporels légers sur des problèmes psychologiques ultérieurs, en excluant les sévices sévères (qui laissent des bleus ou causent des blessures) ou de nature sexuelle.

Plusieurs recherches avaient déjà montré que les enfants victimes de châtiments corporels souffraient davantage de troubles mentaux une fois adultes, et étaient plus enclins à présenter un comportement agressif que les enfants ne recevant pas de fessées. Néanmoins, ces études se penchaient sur le cas de personnes ayant reçu des sévices plus sévères.

Les résultats de cette nouvelle étude sont  publiés dans la revue américaine Pediatrics.

Source :Europe1

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 juillet 2012