24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Cigarette électronique : 12 millions de personnes l’ont essayée

Selon les premiers résultats du baromètre santé de l’Inpes 2014, la cigarette électronique est connue par la quasi-totalité des Français (99%). Son utilisation est moins répandue, ainsi 26% l’ont essayée soit environ 12 millions de personnes. Autre chiffre notable, environ 400 000 personnes auraient réussi à arrêter de fumer, au moins temporairement, grâce à la cigarette électronique.

Ainsi, 6% des 15-75 ans sont vapoteurs soit environ 3 millions de personnes, dont 3% de manière quotidienne (environ 1,5 millions de personnes). 23% des femmes l’ont essayée contre 29% des hommes. Elles sont aussi moins nombreuses à l’utiliser occasionnellement : 5% contre 7% pour les hommes. Et enfin, elles ne sont que 2% à l’utiliser quotidiennement contre 3,5% des hommes.

Les plus jeunes sont plus souvent expérimentateurs (garçons et filles) : 45% des 15-24 ans l’ont essayée vs 5% des 65-75 ans.  On observe un pic d’utilisateurs chez les 25-34 ans (8%) ; seuls les plus âgés (55-75 ans) se démarquent avec des taux nettement inférieurs aux autres tranches d’âge : 4% chez les 55-64 ans, 2% chez les 65- 75 ans.

Cigarette électronique : 12 millions de personnes l'ont essayéeParmi les vapoteurs depuis plus d’un mois :  57% l’utilisent quotidiennement, 30% au moins une fois par semaine , 10% au moins une fois par mois et 3% moins d’une fois par mois. D’autre part, ils sont 20% à l’utiliser davantage la semaine, 16% davantage le weekend et 64% à l’utiliser indifféremment la semaine ou le weekend.

84% des vapoteurs affirment vapoter à leur domicile, 77% à l’extérieur. Ils sont 36% à le faire au travail, 27% à l’intérieur de lieux de convivialité (restaurants, bars, cafés, boîtes de nuit), 5% à l’école (uniquement des individus de moins de 25 ans) et 0,1% en voiture.

Autre chiffre notable,  98% des vapoteurs sont des fumeurs ou des ex-fumeurs. 75% des vapoteurs sont des fumeurs réguliers, 8% des fumeurs occasionnels. De plus, 15% des vapoteurs sont d’anciens fumeurs, ce qui implique que près de 98% des vapoteurs sont ou ont été fumeurs.

 Dépendance, prix, santé… les premières raisons de vapoter

Les trois raisons citées le plus fréquemment montrent que son usage est perçu comme un substitut à la cigarette ordinaire. Ainsi, les principales raisons pour lesquelles les vapoteurs interrogés utilisaient / utilisent la cigarette électronique sont : la dépendance pour les trois quarts des fumeurs et des ex-fumeurs, le prix pour 71% des fumeurs vapoteurs et 66% des ex-fumeurs vapoteurs, la santé pour 66% des fumeurs vapoteurs et 80% des ex-fumeurs vapoteurs, ou encore la liberté d’usage pour 28% des fumeurs vapoteurs et 20% des ex-fumeurs vapoteurs.

 Une diminution en moyenne de 8,9 cigarettes par jour

La cigarette électronique est vue comme une aide à l’arrêt par les fumeurs vapoteurs. Ainsi, 88% d’entre eux estiment qu’elle leur permet de réduire le nombre de cigarettes ordinaires fumées et 82% qu’elle pourrait les aider à arrêter de fumer.

Par ailleurs, environ 82% des fumeurs vapoteurs sont d’accord avec l’affirmation selon laquelle la cigarette électronique leur a permis de réduire leur consommation de tabac : le weekend (70%) et le reste de la semaine (74%). La diminution moyenne est de 8,9 cigarettes par jour.

De plus, les fumeurs vapoteurs sont 69% à acquiescer à l’affirmation qu’ils ont envie d’arrêter de fumer, contre 54% des fumeurs non-vapoteurs. Les fumeurs-vapoteurs se caractérisent donc, entre autre, par une plus forte propension à déclarer vouloir arrêter de fumer que les simples fumeurs. 10

Selon l’étude, on peut donc considérer que 0,9% des 15-75 ans, soit environ 400 000 personnes, constitue une première approximation de la proportion de Français ayant réussi à arrêter de fumer, au moins temporairement, grâce à la cigarette électronique.

Source : Inpes

Rendez-vous sur Hellocoton !

24 février 2015