24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

L’appareillage auditif en France : toujours un tabou ?

L’enquête Euro Trak révèle que plus de 5 millions de Français déficients auditifs ne sont pas appareillés. La presbyacousie, trouble de l’audition lié au vieillissement, est un véritable handicap qui peut être responsable d’isolement et d’exclusion sociale. Pourtant, 86 % des utilisateurs sont satisfaits de leurs appareils auditifs.

L’Association France PresbyAcousie et le Pr. Bruno Frachet ont présenté hier les résultats de l’enquête Euro Trak. En France, 15 545 personnes ont participé à cette étude.

Pour la première fois, une étude européenne à grande échelle
Sur le modèle de l’étude longitudinale américaine MarkeTrak menée depuis 20 ans, l’étude européenne EuroTrak a interrogé la population de 3 pays européens – Allemagne, Grande-Bretagne et France – sur de larges échantillons, 15 545 personnes en France. Parmi elles, 1.304 Français se considèrent comme déficients de l’ouïe ; 501 personnes ont déclaré porter des appareils auditifs et 803 personnes n’en portaient pas. Cette enquête a été conçue et exécutée par Anovum pour l’organisation European Hearing Instrument Manufactures Association (EHIMA).

7,6 millions de Français adultes déclarent souffrir de déficience auditive, soit 12,7 % de la population, ce qui en fait un des handicaps les plus répandus en France. A partir de 74 ans, la proportion est de 31% : c’est la presbyacousie, perte d’audition naturelle due à l’âge, dont la gêne induite n’est pas une fatalité si l’on a recours aux aides auditives.

Cependant, au prix d’une répercussion importante sur leur vie quotidienne – difficultés professionnelles, perte de joie de vivre, troubles de l’humeur, insécurité, isolement, voire exclusion, comme le montrent des études antérieures – 5 millions de personnes ne sont pas appareillées, même pour plus d’un million d’entre eux qui affirment avoir une perte sévère ou profonde de l’audition.

L’enquête montre que 86 % des utilisateurs sont satisfaits de leurs appareils auditifs et que les appareils améliorent la majorité des aspects de leur vie sociale. Porter une aide auditive a une influence positive sur la capacité de communiquer en famille, sur la vie sociale, sur la participation aux activités de groupe. Il y a un bénéfice des aides auditives non seulement pour la personne – réécouter de la musique, regarder de la musique en famille ou avec des amis … – mais aussi pour l’entourage et la collectivité constatant une meilleure participation de la personne à la vie en société, et une préservation de son autonomie.

Les données à retenir :
– 7,6 millions de Français adultes déclarent souffrir de déficience auditive,
– 5 millions de Français, déficients auditifs, ne sont pas appareillés,
–  44% des patients après consultation médicale ne font rien pour leur problème d’audition,
– 86% des patients appareillés déclarent être satisfaits de leurs appareils,
– Coût, manque d’information sur le remboursement, déni de surdité, poids des préjugés, tels sont les freins du passage à l’appareillage des Français.

La prochaine journée nationale de l’audition se tiendra le 10 Mars 2011.
> Pour en savoir plus : L’association France PresbyAcousie propose au public de tester son audition par des tests sonores : www.hein-test.fr
> Test de dépistage par téléphone : 0892 790 791 (0,34 €/mn)

Morgane Boileau – Source : Association France PresbyAcousie

Rendez-vous sur Hellocoton !

23 décembre 2010