24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Journée nationale de réflexion sur le don d’organes et la greffe, le 22 juin 2015

La journée nationale de réflexion du don d’organes se déroule aujourd’hui dans toute la France avec l’objectif de sensibiliser  à l’importance du don et inciter à en parler à ses proches, pour faire connaître son avis sur le sujet.

Une campagne d’information, intitulée « Don d’organes, dites-le à vos proches » et conçue par l’Agence nationale de la biomédecine (ABM), a été lancée à la télévision, mais aussi depuis ce matin sur Internet, à cet effet.

A l’occasion de la 15ème Journée nationale de réflexion sur le don d’organes et la greffe et de reconnaissance aux donneurs, Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, a rappelé l’importance de ce geste citoyen, anonyme et gratuit.

Journée nationale de réflexion sur le don d’organes et la greffe, le 22 juin 2015Si la majorité des Français est favorable au don d’organes,  seules 5 400 personnes ont pu bénéficier d’un don l’année dernière, alors que 20 300 personnes étaient en attente d’une greffe.

« Il est donc essentiel d’augmenter le nombre de greffons, dans le respect des principes qui régissent cette pratique en France depuis trente ans : la gratuité, l’anonymat entre donneur et receveur et le consentement présumé. », a indiqué la ministre dans un communiqué.

« Développer le don, c’est aussi l’objectif du projet de loi de modernisation du système de santé, adopté en première lecture à l’Assemblée nationale. Une de ses dispositions réaffirme ainsi le caractère essentiel du consentement présumé au don d’organes. », a-t-elle ajouté.

Le projet de loi renforce également les moyens de connaître l’avis du défunt, en particulier son refus. Le registre national des refus tenu par l’Agence de la biomédecine (ABM), est reconnu comme le moyen principal, mais non le seul, d’expression du refus. « Une concertation nationale sera lancée prochainement avec les associations, les familles, les médecins, les patients… pour définir d’autres moyens d’exprimer le refus. », précise le ministère.

Une campagne sur les réseaux sociaux
Depuis le 22 juin, l’Agence de la biomédecine diffuse sur YouTube et Daily Motion le film inédit « The Man Who Died the Most in movies »* et propose de découvrir l’acteur qui « meurt » le plus grand nombre de fois au cinéma : Robert Cronejager. Le message : « Pour tous ceux qui ne meurent qu’une fois, dites à vos proches si vous êtes pour ou contre le don d’organes ». Le film est un condensé de références cinématographiques qui parlent à tous et se termine par un message clair.

Rendez-vous sur Hellocoton !

22 juin 2015