À la veille de la Journée mondiale sans tabac, la Commission européenne publie une étude de l’UE sur les attitudes vis-à-vis du tabac. En moyenne, 60% des citoyens sont favorables à des mesures visant à rendre le tabac moins visible et attrayant, telles que garder les produits du tabac hors de vue dans les magasins ou limiter l’utilisation de couleurs et d’arômes attrayants.

En même temps, d’autres chiffres sont préoccupants: 28% des citoyens de l’UE âgés de 15 ans et plus fument, et 70% des fumeurs et des ex-fumeurs ont pris l’habitude de fumer avant d’avoir atteint 18 ans. Le tabac est la première cause de décès évitable dans l’Union européenne. Il est responsable d’environ 700 000 décès prématurés dans l’UE chaque année.

Les conclusions de l’enquête communautaire sur les attitudes des Européens vis-à- vis du tabac sont notamment les suivantes:

– Le nombre de cigarettes fumées quotidiennement s’élève à 14,2, ce qui représente une légère diminution par rapport au chiffre de 14,4 révélé par la précédente enquête (2009).

– La moitié de la population de l’Union européenne n’a jamais fumé: cette prévalence n’a pas évolué au cours des trois dernières années.

– 61% des fumeurs actuels ont déjà tenté d’arrêter de fumer, dont un sur cinq au cours de l’année précédant l’enquête.

– Bien que la proportion de personnes exposées à la fumée de tabac dans les restaurants et les bars ait baissé de 17%, 14% des citoyens de l’Union européenne ont encore signalé qu’ils ont été exposés à la fumée de tabac dans des restaurants et 28% qu’ils l’ont été dans des cafés et des bars au cours des six derniers mois.

– 73% des citoyens de l’UE sont favorables à l’introduction de dispositifs de sécurité destinés à réduire le commerce illicite de cigarettes, même si cela les rend plus onéreuses.

– 33% des fumeurs et ex-fumeurs de l’UE disent que les avertissements relatifs à la santé sur les paquets de tabac ont/ont eu une incidence sur leurs attitudes et comportements vis-à-vis du tabagisme.

John Dalli, le commissaire à la santé et à la politique des consommateurs, a déclaré: «Je suis vivement préoccupé par le fait que la plupart des Européens commencent à fumer dans leur première jeunesse, avant leur 18e anniversaire. C’est pourquoi, comme je l’ai souligné lors d’une réunion tenue aujourd’hui avec le Dr Nikogosian, chef du secrétariat de la convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac, je suis déterminé à faire en sorte que l’Europe respecte ses engagements internationaux sur la réglementation des produits du tabac, notamment en réduisant l’attrait des cigarettes pour les jeunes. C’est dans cet esprit que la Commission européenne est actuellement en train d’élaborer une proposition de révision de la directive relative aux produits du tabac».

Source : Commission Européenne

Rendez-vous sur Hellocoton !