24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Journée mondiale de prévention du suicide, le 10 septembre

La Journée mondiale de prévention du suicide se déroule le 10 septembre 2014. Selon l’OMS, 800 000 personnes meurent chaque année de suicide dans le monde et une personne se suicide toutes les 40 secondes. En France, selon un rapport de l’Institut de veille sanitaire (InVS), 70 000 personnes sont hospitalisées chaque année en France pour tentative de suicide. Les adolescentes sont particulièrement concernées.

En France métropolitaine, chaque année, 70 000 personnes en moyenne sont hospitalisées en médecine ou chirurgie pour tentative de suicide, cumulant environ 90 000 hospitalisations, ce qui représente un taux d’hospitalisation pour tentative de suicide de 17,7 pour 10 000 habitants, indique Les femmes sont les plus concernées avec un taux de 21,6 pour 10 000 femmes contre 13,4 pour 10 000 hommes ; ce taux est de 43 pour 10 000 chez les adolescentes de 15 à 19 ans.

Après une hospitalisation pour tentative de suicide, les données indiquent que le taux de réadmission pour tentative de suicide est de 12,8 % à 12 mois et progresse jusqu’à 26,6 % à 8 ans. C’est entre 30 et 49 ans que les ré-hospitalisations pour tentatives de suicide sont les plus fréquentes, sans différence entre les hommes et les femmes : environ un quart des patients de cette classe d’âge sont ré-hospitalisés au moins une fois.

Parmi les personnes hospitalisées pour tentative de suicide, les plus de 70 ans sont les plus nombreux à décéder au cours de leur séjour.
L’intoxication médicamenteuse est le mode opératoire le plus fréquent

Tous les ans, 70 000 à 85 000 séjours pour tentative de suicide sont dus à une intoxication médicamenteuse volontaire ce qui représente 82 % des tentatives de suicide hospitalisées. La phlébotomie (coupure d’une veine) et la pendaison représentent respectivement 5 % et 1,6 % des hospitalisations pour tentative de suicide. Les autres modes opératoires sont plus rares et représentent chacun moins de 1% des hospitalisations pour tentative de suicide. L’intoxication médicamenteuse est davantage le fait des femmes, les hommes utilisant plus fréquemment les autres modes opératoires.

800 000 personnes meurent chaque année de suicide dans le monde

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, plus de 800 000 personnes meurent chaque année de suicide, soit une toutes les 40 secondes. Environ 75% des suicides sont commis dans les pays à revenu faible ou intermédiaire. L’intoxication par pesticides, la pendaison et les armes à feu sont les méthodes les plus fréquentes au niveau mondial.

Les données de l’Australie, du Canada, des États-Unis, du Japon, de la Nouvelle-Zélande et de plusieurs pays européens montrent que le fait de limiter l’accès à ces moyens peut aider à prévenir les décès par suicide. Une autre manière d’y parvenir serait l’engagement des gouvernements nationaux à élaborer et à mettre en œuvre un plan d’action coordonné. Aujourd’hui, seuls 28 pays possèdent des stratégies nationales de prévention du suicide.

L’OMS vient de publier un rapport en la matière. Ce document rassemble les connaissances acquises dans le domaine. Il a pour objectif d’encourager les pays à développer ou renforcer leurs stratégies globales de prévention du suicide selon une approche multisectorielle de la santé publique.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

10 septembre 2014