24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Journée mondiale de prévention du suicide : la France lance un plan d’actions

A l’occasion de la journée mondiale de prévention du suicide qui aura lieu le samedi 10 septembre, le Gouvernement lance le Programme national d’actions contre le suicide 2011-2014.

Le suicide est un enjeu majeur de santé publique. Si les taux de décès par suicide ont tendance à baisser dans le temps1, le nombre de suicides et de tentatives de suicides reste particulièrement préoccupant, avec près de 200 000 personnes qui, chaque année, font une tentative de suicide et 10 500 qui en meurent. Le Programme national d’actions, qui s’inscrit dans la continuité de la Stratégie nationale d’actions face au suicide 2000-2005, est soutenu par un budget total de 15 millions d’euros.

Il comporte 49 mesures regroupées en six axes : le développement de la prévention, l’amélioration de la prise en charge des personnes en risque suicidaire et de leur entourage, l’information et la communication autour de la santé mentale et de la prévention du suicide, la formation des professionnels, le développement des études et de la recherche et l’animation du programme au niveau local.

Un traitement interministériel de la problématique du suicide doit permettre d’agir plus efficacement en termes de prévention et de prise en charge. Une attention particulière a également été portée à certaines populations plus vulnérables au risque suicidaire, comme les jeunes adultes (première cause de décès) ou les proches de victimes de suicides. Un des objectifs majeurs du Programme est également d’améliorer la qualité des données et le suivi des suicides et tentatives de suicides en population générale comme au sein de populations spécifiques (en milieu agricole, en milieu carcéral, dans le contexte professionnel…).

Un comité de pilotage, présidé par le Directeur général de la santé et regroupant les principales directions des ministères concernés, s’assurera de la mise en oeuvre des actions. Ce comité se réunira une fois par trimestre. Un comité de pilotage élargi aux agences et opérateurs nationaux ainsi qu’aux principales associations se réunira au moins une fois par an.

1 (Entre 1990 et 2004, -14% chez les hommes et -16% chez les femmes)

Source : Ministère de la Santé

Rendez-vous sur Hellocoton !

9 septembre 2011