24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Journée mondiale de lutte contre le paludisme, le mercredi 25 avril

En 2010, près de la moitié de la population mondiale, soit près de 3, 3 milliards de personnes, était exposée au risque de paludisme. Chaque année, environ 216 millions personnes contractent la maladie et près de 655 000 en meurent. Les habitants des pays les plus pauvres sont les plus touchés.

La Journée mondiale de lutte contre le paludisme, instituée en mai 2007, a pour but de faire prendre conscience de l’effort mondial nécessaire pour lutter efficacement contre le paludisme. Elle donne l’occasion aux pays affectés de tirer parti des expériences des uns et des autres et de s’entraider mais aussi aux institutions académiques et instituts de recherche d’attirer l’attention tant des experts que du grand public sur leurs progrès scientifiques.

Le thème de la Journée mondiale contre le paludisme 2012, « Maintenir les progrès, Sauver des vies : Investir dans la lutte contre le paludisme », marque un tournant décisif dans l’histoire du contrôle du paludisme. La réduction de l’empreinte du paludisme, tel que ce fut le cas ces dix dernières années, comme la réapparition des parasites paludéens dépendent, dans une large mesure, des ressources qui seront investies dans les efforts de contrôle au cours des prochaines années.

Le rapport 2011 sur le paludisme dans le monde souligne qu’une étape importante vers l’atteinte des objectifs internationaux dans le domaine de la lutte contre le paludisme a été franchie en 2010.

Entre 2000 et 2010, des réductions de plus de 50% des cas de paludisme signalés ont été enregistrées dans 43 des 99 pays touchés par la transmission, alors que 8 autres pays ont affiché des tendances à la baisse de 25 à 50 %.

Les estimations font état de 216 millions d’épisodes palustres en 2010, dont 81% dans la région Afrique de l’OMS, soit 174 millions de cas. Le nombre des décès dus au paludisme est estimé à 655 000 pour l’année 2010, dont 91% en Afrique. À l’échelle mondiale, 86% des décès imputables au paludisme ont frappé des enfants de moins de 5 ans.

Les financements internationaux débloqués pour lutter contre le paludisme n’ont cessé d’augmenter pour culminer à 2 milliards  de dollars en 2011. Bien que conséquentes, les sommes affectées sont encore bien en deçà des ressources nécessaires pour atteindre les  cibles définies en matière de lutte antipaludique  estimées à plus de 5 milliards de dollars par an pour la période 2010–2015.

Source : OMS

Rendez-vous sur Hellocoton !

24 avril 2012