24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Journée Mondiale de la mesure du souffle: le 14 octobre 2010, faites mesurer le votre !

Les pneumologues Français se mobilisent dans 45 villes de France afin de permettre à de nombreuses personnes n’ayant jamais bénéficié d’une mesure du souffle, de faire mesurer leur fonction pulmonaire et d’apprendre que le poumon se préserve et se surveille comme le coeur.

 L’European Respiratory Society (ERS) organise pour la première fois une Journée Mondiale dédiée à la mesure du souffle. Plus de 70 pays participent à cette Journée dont la France avec plus de 45 villes. Les maladies respiratoires (cancer du poumon, maladie pulmonaire obstructive chronique (BPCO), apnée du sommeil, asthme, tuberculose, etc.) représentent la 3e cause de mortalité dans le monde. Les professionnels de santé se mobilisent cette année pour sensibiliser le grand public à l’importance de ces maladies et de leur prévention.

Les maladies respiratoires sont en constante augmentation. Selon les derniers chiffres de l’OMS (2007) : 300 millions de personnes sont concernées par l’asthme dans le monde. 210 millions ont une BPCO. D’ici 2020, 68,3 millions de personnes mourront de maladies dont 11,9 millions suite à une maladie respiratoire.

 10 raisons de faire mesurer son souffle
1. Vous vous essoufflez rapidement en montant les escaliers
2. Vous travaillez dans une ambiance empoussiérée, au contact de toxiques
3. Vous avez l’impression de manquer d’air par moment
4. Vous avez plus de 40 ans
5. Vous fumez depuis plus d’un an
6. Vous constatez une perte d’endurance lors de vos activités sportives
7. Vous toussez régulièrement
8. Vous crachez du mucus ou du sang
9. Vous avez déjà été traité pour une maladie respiratoire
10.Vous avez déjà eu des problèmes pulmonaires

5 conseils pour mieux respirer
1. Arrêter de fumer : le tabac est l’un des principaux ennemis de nos poumons et de ceux de notre entourage.
2. Faire de l’exercice : Il est recommandé de faire au minimum 30 minutes de marche par jour pour préserver sa capacité pulmonaire.
3. Surveiller son alimentation : Pour préserver sa bonne capacité respiratoire, il est important de garder son poids idéal. Etre en surcharge ou sous-charge pondérale impacte notre capacité pulmonaire.
4. Se faire vacciner contre la grippe et le pneumocoque : Eviter les infections en suivant les règles d’hygiène pour diminuer les risques de contracter un virus. Il est important de protéger les poumons de toute agression supplémentaire.
5. Mesurer son souffle régulièrement. Si le spiromètre permet de dépister les maladies respiratoire et il est aussi un précieux indicateur de l’évolution de notre capacité pulmonaire.

 Dans toute la France des pneumologues vous accueillent. Pour connaître la liste des centre relais : http://www.maisondupoumon.org/

Source : www.maisondupoumon.org

Rendez-vous sur Hellocoton !

13 octobre 2010