La journée mondiale contre la pneumonie se déroule le mardi 12 novembre 2013. La pneumonie est la maladie qui tue le plus d’enfants âgés de moins de 5 ans dans le monde, soit près de 1,1 millions en 2012, ce qui représente environ 17% du total des décès d’enfants de moins de 5 ans.

Pour la 5ème Journée Mondiale contre la Pneumonie célébrée le 12 novembre 2013, l’OMS et l’UNICEF appellent les dirigeants des pays afin qu’ils donnent priorité aux efforts et aux investissements visant à réduire le nombre de décès d’enfants qui peuvent être évités dans le monde entier, en soutenant et en mettant en oeuvre les mesures énoncées dans le Plan d’action mondial intégré pour prévenir et combattre la pneumonie et la diarrhée (GAPPD). Sans efforts coordonnés, chaque année plus de 2 millions d’enfants mourront de ces maladies.

Chaque année, la pneumonie tue plus d’enfants que le SIDA, le paludisme et la tuberculose réunis. La pneumonie et la diarrhée, des maladies pourtant largement évitables, comptent pour 29% du total des décès d’enfants. Les Pays en Développement sont les Plus Touchés. Plus de 99% des décès dus à la pneumonie se produisent dans les pays en développement où l’accès aux établissements de soins de santé et aux traitements est souvent hors de portée.

De nombreuses solutions existent déjà pour faire face à la fois à la pneumonie et à la diarrhée. L’allaitement maternel exclusif et une bonne nutrition, la vaccination, le lavage des mains avec du savon, l’accès à l’assainissement et à l’eau potable, des fourneaux et des carburants propres, une solution de réhydratation orale et l’administration de zinc, d’amoxicilline et de vitamine A, peuvent réduire considérablement la mortalité infantile. Des solutions qui doivent être adaptées aux besoins locaux pour atteindre les enfants à risque.

Source : OMS

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !