24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Journée Européenne de l’Insuffisance Cardiaque, le vendredi 7 mai 2010

À l’occasion de la Journée Européenne de l’Insuffisance Cardiaque le 7 mai prochain, le groupe de travail « Insuffisance Cardiaque et Cardiomyopathies » de la Société Française de Cardiologie (SFC) lance avec l’appui de la Fédération Française de Cardiologie un dispositif d’information auprès du grand public sur cette pathologie qui représente en Europe 10% des patients hospitalisés.

En France, l’insuffisance cardiaque touche 600 000 personnes avec plus de 100 000 nouveaux cas par an. Elle est caractérisée par une lourde mortalité : plus de la moitié des personnes décèdent 5 ans après l’apparition des premiers symptômes. Cependant, la prise en charge de l’insuffisance cardiaque a progressé ces dernières années notamment grâce à la découverte de nouveaux traitements, à l’éducation des patients et de leurs proches et à un suivi pluridisciplinaire. Les enjeux majeurs de cette campagne d’information sont d’identifier les populations à risque et de les dépister de manière précoce.

Une maladie trop souvent sous-estimée
L’insuffisance cardiaque est une maladie grave où le coeur ne pompe pas suffisamment bien le sang. La circulation sanguine se fait mal et de ce fait l’ensemble du corps ne reçoit pas assez d’oxygène et d’éléments nutritifs pour lui permettre de fonctionner normalement. Le rein fonctionne au ralenti et n’arrive pas à éliminer correctement les déchets, ceci entraîne une rétention de liquide (généralement dans les jambes et l’abdomen) et une congestion dans les poumons.

Dans un premier temps, le corps s’adapte pour tenter de compenser l’inefficacité du coeur. Cependant, ces adaptations ne peuvent pallier à cette insuffisance que pendant un temps réduit. Ce phénomène d’adaptation finit par affaiblir encore davantage le coeur et entraîne une progression de la maladie.

L’insuffisance cardiaque est caractérisée par une lourde mortalité (50 % à 5 ans à partir de l’apparition des premiers symptômes), un handicap majeur dans la vie quotidienne (essoufflement, fatigue…) et des hospitalisations prolongées et récurrentes. Les cas d’insuffisance cardiaque sont en hausse dans la population.

Un site pour en savoir plus

Pour cette journée, une affiche interpellant le public « Et si c’était mon coeur ? » sera diffusée auprès des professionnels de santé et dans les hôpitaux. Pour en savoir plus sur l’insuffisance cardiaque, les médecins généralistes, les infirmières et les patients peuvent se rendre sur le lien internet « www.heartfailurematters.org/FR».

Ce site permet d’avoir une bonne connaissance des traitements possibles ainsi que le témoignage d’autres patients. Des animations – destinées aux utilisateurs de tout âge – expliquent d’une manière très didactique le fonctionnement du coeur et ce qu’il se produit lorsqu’une personne souffre d’insuffisance cardiaque. Ce site web permet de favoriser une auto prise en charge des patients et les aider à mieux identifier les signes d’alerte afin qu’ils préviennent leur médecin le plus tôt possible.

Une conférence-débat grand public organisée au Centre Européen Georges Pompidou le 7 mai à 17h00, auditorium : « Que Savez-vous de l’insuffisance cardiaque ? » en présence d’experts impliqués dans la prise en charge de cette maladie.

Source : Société Française de Cardiologie (SFC)

Rendez-vous sur Hellocoton !

26 avril 2010