24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Intoxications au monoxyde de carbone : comment les éviter en hiver ?

Comme chaque hiver le ministère de la Santé et l’Inpes rappellent que les intoxications au monoxyde de carbone (CO) sont responsables d’une centaine de décès en France. Invisible, inodore et non irritant, le monoxyde de carbone est un gaz très difficile à détecter. Des gestes simples permettent de réduire le risque d’accident.


Parmi les principales sources d’intoxication au CO, les appareils de chauffage à combustion (bois, charbon, fuel, gaz naturel, butane, propane, essence ou pétrole…) et de production d’eau chaude (chauffe-eau au gaz) qui mal entretenus ou mal installés. En particulier s’ils sont associés à des conduits d’évacuation mal ou non entretenus et installés dans des locaux insuffisamment aérés…

En effet, une intoxication sur 4 est due à un appareil non raccordé, le plus souvent utilisé de manière inappropriée : un chauffage mobile d’appoint utilisé de façon prolongée, un groupe électrogène ou un brasero/barbecue fonctionnant dans un espace clos.

Reconnaître les symptômes de l’intoxication au CO

Les symptômes tels que les maux de tête, la fatigue, ou encor les nausées peuvent apparaître plus ou moins rapidement et peuvent toucher plusieurs personnes. « Une intoxication importante peut conduire au coma et à la mort, parfois en quelques minutes. Il est donc important d’agir très vite », prévient le ministère. En effet, la prise en charge des personnes intoxiquées doit intervenir rapidement, dès les premiers symptômes, et peut nécessiter une hospitalisation spécialisée.

En cas de suspicion d’intoxication, aérez immédiatement les locaux, arrêtez si possible les appareils à combustion, évacuez les locaux et appelez les secours en composant le 15, le 18 ou le 112 (et le 114 pour les personnes malentendantes).

Les précautions à prendre

– Avant l’hiver, faire impérativement entretenir les appareils de chauffage et de production d’eau chaude à combustion par un professionnel qualifié ;
-Faire ramoner les conduits d’évacuation des fumées par un professionnel qualifié ;
Ne jamais se chauffer avec des appareils non destinés à cet usage (réchauds de camping, fours, brasero, barbecues, cuisinières, etc.) ;
– N’utiliser sous aucun prétexte un groupe électrogène dans un lieu fermé (maison, cave, garage…) : ce dernier doit impérativement être placé à l’extérieur des bâtiments ;
– Ne jamais utiliser de façon prolongée un chauffage d’appoint à combustion (poêle à pétrole, …) : au bout de quelques heures, l’appareil risque de ne plus bien fonctionner et de dégager du CO ;
– Aérer quotidiennement l’habitation et ne jamais obstruer les grilles de ventilation, même par temps froid.

Pour plus aller plus loin, le site Internet www.prevention-maison.fr donne accès à des informations et à des conseils sur les différentes pièces de la maison. Il est dédié à la prévention des accidents domestiques et des risques de pollution de l’air intérieur, notamment les émanations de monoxyde de carbone.

Par ailleurs, le dépliant « Les intoxications au monoxyde de carbone concernent tout le monde, les bons gestes de prévention aussi » présente les dangers de ce gaz, les appareils et les installations susceptibles d’émettre du CO, ainsi que les conseils à suivre pour éviter les intoxications. Il est en téléchargement sur le site www.inpes.sante.fr (rubrique Accidents de la vie courante).

Source:  Ministère de la Santé

Rendez-vous sur Hellocoton !

13 novembre 2014