24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Dr Chevallier: « L’alimentation industrielle inadaptée est responsable de la dégradation de la santé »

24hsante.com : Dr Laurent Chevallier, dans votre livre « Mes Ordonnances alimentaires » (1), vous dénoncez la présence de composants chimiques dans l’alimentation, en affirmant d’ailleurs que ces composants sont « dangereux ». Pourquoi sont-ils dangereux ?

Laurent Chevallier : « On a de plus en plus de données. Le lien entre pesticides et cancers est très clairement établi (lymphômes chez les agriculteurs par exemple), des additifs sont classés comme cancérogène possible pour l’homme (par exemple  le E 320, un additif de la classe des anti oxygènes), l’acrylamide, substance issue de la cuisson de produits comme les chips, ou les pétales de céréales est, selon la classification internationale, « probablement cancérogène pour l’homme ». Certains plastiques alimentaires larguent à des concentrations variables dans la nourriture des composés comme les phtalates, le bisphénol A qui sont des perturbateurs endocriniens. Par ailleurs, l’impact sur la santé de toutes ces associations de produits chimiques n’a pas été évalué, trouvez-vous cela normal ? Heureusement il est possible d’arriver à éviter ou limiter l’exposition à tous ces produits et à bien d’autres, c’est ce que je démontre dans mon dernier livre ». 

 24hsante.com : « Vous écrivez que l’alimentation est en partie responsable de nos principaux maux et qu’il est possible d’être en meilleure santé grâce à une meilleure alimentation. Comment est-ce possible » ?

L.C. : « Hippocrate l’affirmait déjà, et de nos jours c’est encore plus vrai à cause de la multitude d’ajouts chimiques mal ou insuffisamment maîtrisés. A quoi peut-on attribuer l’augmentation de 40% du nombre de diabète en 9 ans, de 300% d’augmentation de l’obésité infantile sévère en 15 ans, à l’infertilité croissante, à l’explosion des nouveaux cas de cancer ? En partie à l’alimentation, à une certaine forme d’alimentation industrielle inadaptée. L’objectif doit être avant tout de manger mieux, or si cela est possible, c’est aussi devenu fort compliqué ».

 24hsante.com : « Lorsqu’il vous arrive de faire des courses dans une grande surface, regardez-vous le contenu des chariots des clients ? Avez-vous parfois envie de dire aux acheteurs que les aliments qu’ils ont acheté peuvent être dangereux ? Quelle serait, selon vous, leur réaction »?

L.C. :« Une alimentation inadaptée a des conséquences sur la santé et cela devrait effectivement inciter  les professionnels de santé à intervenir directement notamment sur les boissons. Néanmoins l’éducation nutritionnelle au sein d’un cabinet se passe de façon plus sereine ».

 24hsante.com : « Enfin, que pensez-vous des campagnes lancées par les autorités de santé incitant les Français à consommer cinq fruits et légumes par jour » ?

L.C. : « C’est une très bonne chose mais cela reste bien insuffisant puisque la problématique alimentaire ne peut se limiter aux produits eux-mêmes mais aussi à ses modes de production, de transformation et de conservation ».

 L’auteur :

Le Dr Laurent Chevallier est médecin nutritionniste praticien attaché aux hôpitaux du CHU de Montpellier et président de la commission alimentation du Réseau environnement santé (RES). Il intervient à la faculté de pharmacie dans le cadre des cours de nutrition pratique. Il est l’auteur de nombreux livres dont « Nutrition : principes et conseils », « Que votre alimentation soit votre première médecine » ou encore « Votre assiette santé ». Intervenant sur France Bleu, il participe régulièrement à diverses émissions radio.

 1) Editions Les liens qui nous libèrent, 19 €

Rendez-vous sur Hellocoton !

17 mars 2010