En France, un incendie d’habitation se déclare toutes les deux minutes en moyenne. Cela représente quelque 250 000 départs de feu chaque année, selon les déclarations reçues par les assureurs.

Fin 2009, Benoist Apparu, secrétaire d’État en charge du Logement et de l’Urbanisme, a pris l’engagement de lancer une campagne de prévention des incendies domestiques. Cette campagne a pour objectif d’inverser la courbe ascendante des incendies dont le nombre a doublé, en France, ces 20 dernières années.

Les députés Damien Meslot (UMP, Territoire de Belfort) et Pierre Morange (UDF, Yvelines) ont, pour leur part, déposé une proposition de loi qui a pour objet de réduire le nombre de décès et de dommages corporels graves causés par les incendies domestiques en rendant obligatoire la mise en place de détecteurs de fumée dans les logements.

800 personnes perdent la vie chaque année

La plupart des incendies sont éteints par les occupants du logement, sans faire de victimes. Les autres, un peu plus de 90 000, nécessitent l’intervention des sapeurs-pompiers. Chaque année, environ 800 personnes y perdent la vie, 300 personnes sur le coup et de 400 à 500 des suites de leurs blessures. Les feux domestiques provoquent donc plus de deux décès par jour ou plutôt par nuit, car les incendies nocturnes sont de loin les plus meurtriers : 70 % des incendies domestiques se produisent dans la journée, mais 70 % des pertes humaines surviennent la nuit, lorsque le feu et ses fumées toxiques surprennent les victimes dans leur sommeil.

www.logement.gouv.fr/
www.prevention-incendie.gouv.fr/

Rendez-vous sur Hellocoton !