24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Impôts: une hausse… après la présidentielle?

Augmenter ou pas? Oui pour le ministre du Budget François Baroin. Non pour la ministre de l’Economie Christine Lagarde. Le premier souhaitait une augmentation de la CRDS en 2013. La seconde a dit jeudi sur Europe 1: “ il ne faut pas d’augmentation des prélèvements obligatoires, ça alors là moi, je suis formelle ».

Dans un courrier adressé aux parlementaires, François Baroin, le ministre du Budget envisageait la suppression des nouvelles niches fiscales, et une hausse de la CRDS, (Contribution au remboursement de la dette sociale) pour financer la dette de la Sécurité sociale. A l’horizon 2013… Mais le ministre du Budget a été aussitôt corrigé par la ministre de l’Economie, qui a tranché d’un ton plutôt sec: “on est déjà champions d’Europe [des prélèvements obligatoires], il ne faut pas charger la bête ».
Le ministre français du Budget François Baroin estimait qu’il faudra trouver dès 2013 -c’est à dire après les élections présidentielles de 2012- de nouvelles ressources fiscales, voire augmenter les impôts, au vu de l’insuffisance des mesures annoncées jusque-là pour combler les déficits. Pour financer la dette sociale, le gouvernement prévoit en effet « l’apport de ressources nouvelles à partir de 2013, que ce soit par la suppression de nouvelles niches fiscales et sociales ou, à défaut, par une hausse progressive de la CRDS », écrit le ministre dans cette lettre, citée mercredi par Les Echos.  La CRDS a été créée en 1996 pour résorber l’endettement de la Sécurité sociale. Les derniers arbitrages sur le budget 2011 doivent être rendus d’ici à la mi-septembre, et le projet de loi de finances (PLF) doit être présenté en conseil des ministres avant la fin du mois.
Résultat du match: Lagarde 1. Baroin; 0.

Sources: www.lefigaro.fr ; www.lesechos.fr ; www.europe1.fr

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 septembre 2010