24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Impôts : attention à la dernière arnaque sur Internet

Face à la circulation de courriers électroniques frauduleux, la Direction générale des finances publiques (DGFiP) recommande la plus grande prudence aux particuliers. Pas question de donner des informations bancaires en ligne.

Les arnaqueurs imitent tout simplement l’administration fiscale sur la toile. La DGFiP a porté plainte auprès du parquet de Paris en dénonçant « la circulation de courriers électroniques frauduleux adressés à des contribuables par un expéditeur utilisant la signature de l’administration fiscale et l’en-tête du ministère du Budget ». Qualifiée d’ « hameçonnage » ou « phishing » en anglais, cette technique d’escroquerie vise à inciter les internautes à communiquer des informations bancaires en ligne.

 Envoyés avec l’objet « notification d’impôt », les « faux » mails à en-tête de l’administration fiscale font miroiter aux internautes, un remboursement d’un trop payé d’impôt de 178,80 euros. Les escrocs invitent alors les contribuables à laisser leurs coordonnées sur un site imitant celui de l’administration fiscale. D’où ses vives recommandations : ne pas répondre à ce message, ne pas cliquer pas sur les liens à l’intérieur du message car ils peuvent diriger les internautes vers un faux site, et supprimer le message de votre boîte aux lettres.
Sur un plan plus général, la DGFiP recommande de ne jamais communiquer par courrier électronique ou par téléphone, des données personnelles et surtout son numéro de carte bancaire.  En cas de doute sur l’identité de l’expéditeur d’un courrier postal ou électronique portant en-tête ou signature de la Direction générale des finances publiques, du Ministère du Budget, des comptes publics et de la réforme de l’Etat, d’un service des impôts, les particuliers doivent contacter leur centre des finances publiques.

Le texte du faux mail

« Notification d’impôt -Remboursement
Après les derniers calculs annuels de l’exercice de votre activité, nous avons déterminé que vous êtes admissible à recevoir un remboursement d’impôt de € 178,80. S’il vous plaît soumettre la demande de remboursement d’impôt et nous permettre de 10 jours ouvrables pour le traitement. Pour accéder au formulaire pour votre remboursement d’impôt, cliquez ici . Un remboursement peut être retardé pour diverses raisons. Par exemple la soumission des dossiers non valides ou inscrivez après la date limite.
© Ministère du budget, des comptes publics et de la fonction publique »

 source : http://www.lesechos.fr

Rendez-vous sur Hellocoton !

6 septembre 2010