24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Hôpital public : un plan d’action pour attirer les jeunes médecins

La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a présenté lundi un plan d’action pour inciter davantage les jeunes médecins à exercer à l’hôpital public. Un plan de 250 millions d’euros sur cinq ans qui se décline en trois objectifs et 12 engagements.

Pour Marisol Touraine, « il y a aujourd’hui urgence à donner un nouvel élan à l’attractivité de l’exercice hospitalier ». La ministre a ainsi souligné la vive concurrence entre le secteur public et le secteur privé qui concerne « autant le niveau des rémunérations que les conditions d’exercice ou la protection sociale ». Ensuite, parce que le creux démographique, lié aux nombreux départs en retraite des praticiens hospitaliers, s’est fortement accentué ces dernières années. Les postes vacants affectent particulièrement certains territoires et certaines spécialités. « Ces deux difficultés entraînent un développement du recours à l’intérim qui coûte à nos établissements, fragilise les organisations médicales et inquiète les équipes investies pour garantir la qualité et la sécurité des soins. », a expliqué la ministre

Marisol Touraine a ainsi présenté son plan d’action pour l’attractivité de l’exercice médical à l’hôpital public, élaboré à visuel pixabaypartir des préconisations du Sénateur Jacky Le Menn. La ministre y prend 12 engagements pour inciter les professionnels de santé, en particulier les plus jeunes, à exercer à l’hôpital public. « Ils seront mis en oeuvre dès le début de l’année 2016 avec le déploiement de la loi de modernisation du système de santé », a-t-elle précisé.

Création d’une prime d’engagement
Trois objectifs structurent ce plan d’action. La ministre souhaite tout d’abord favoriser l’engagement dans la carrière médicale hospitalière, en accompagnant chaque jeune praticien dans ses choix d’orientation professionnelle, en garantissant aux assistants et aux praticiens contractuels, souvent plus jeunes, les mêmes droits sociaux (maternité, maladie…) qu’aux titulaires, et en créant une prime d’engagement pour encourager 3 000 praticiens à exercer, d’ici 2018, dans les hôpitaux qui manquent de professionnels médicaux. La plan prévoit par ailleurs de fidéliser les professionnels qui exercent à l’hôpital et favoriser leur implication dans les projets médicaux de territoire, en créant une prime d’exercice territorial destinée à encourager l’exercice sur plusieurs sites, en permettant aux praticiens de diversifier leurs missions et en encourageant le travail en équipe autour de projets médicaux partagés. Enfin, le plan entend renforcer l’animation des équipes et améliorer les conditions de travail à l’hôpital, en promouvant les espaces d’expression et de dialogue au sein des hôpitaux, en s’assurant que les projets sociaux des établissements intègrent un volet pour les professionnels médicaux (pour l’accès aux crèches, par exemple) et en renforçant la formation des praticiens tout au long de leur carrière.

Source : Ministère de la Santé

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 novembre 2015