L’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris a présenté mardi sa ≪ Stratégie globale d’amélioration des Urgences ≫. Son objectif : améliorer la qualité du service rendu. 1,1 million de patients ont recours aux urgences de l’AP-HP en 2013.

Cette stratégie globale repose sur sept engagements et comprend 40 mesures concrètes qui sont engagées pour certaines dès maintenant, pour d’autres à l’hiver 2014-2015. Premier des engagements pris par l’AP-HP :  diviser par deux le temps moyen d’attente aux urgences. Aujourd’hui proche de 4 heures pour les adultes, il sera ramené à 2 heures ; de 2h25 pour les enfants, il sera ramené à moins d’une heure.

Le deuxième engagement est de pouvoir mettre fin aux attentes supérieures à 4 heures, pour des patients qui n’ont pas à être hospitalises. Aujourd’hui, plus d’un tiers des patients attendent plus de 4 heures pour les adultes ; un patient sur six pour les enfants. L’objectif est que les patients qui attendent plus de 4 heures soient moins de 5 % pour les adultes, moins de 3% pour les enfants.

Le troisième engagement est d’améliorer la régulation médicale et l’orientation des patients : en renforçant la coopération entre les 4 SAMU de l’AP-HP et la BSPP, entre le 15 et le 18 ; en renforcent la ≪ permanence des soins ambulatoires ≫ avec des médecins généralistes ; en améliorant l’information sur les différents lieux de prise en charge les plus adaptes aux besoins des patients.

Le quatrième engagement est de transformer les conditions d’attente pour les patients : les patients en attente ne seront plus laisses seuls ; ils pourront être accompagnes soit par un proche, soit par une personne de confiance ou par des bénévoles volontaires qui seront intégrés en appui des équipes professionnelles et qui pourront les éclairer sur leur prise en charge.

Le cinquième engagement est de diversifier les conditions de prise en charge des patients et de mieux les adapter à leurs besoins spécifiques en généralisant les ≪ filières rapides ≫ ou ≪ fast track ≫ pour les patients ayant besoin d’un avis médical rapide, en renforçant la présence des psychiatres dans les services d’urgence et en renforçant les liens avec la prise en charge sociale.

Le sixième engagement est d’améliorer les sites des urgences en faisant les transformations architecturales nécessaires dans les services qui ne sont plus adaptés aux flux de patients qu’ils accueillent.

Enfin, le septième engagement est de renforcer la fluidité avec l’aval des urgences, c’est-à-dire renforcer la capacité a hospitaliser rapidement les patients, sans qu’ils soient obligés de rester de trop longues heures dans les services d’urgences, une fois reconnue la nécessité d’une hospitalisation. « Le bon fonctionnement des urgences ne dépend pas uniquement des spécialistes des urgences, mais d’un engagement de l’ensemble de l’hôpital ; celui-ci sera formalisé et contractualisé », indique l’AP-HP.

Ces mesures seront mises en oeuvre d’ici l’hiver 2014-2015. Pour déployer ces mesures, avec le soutien de la Ville de Paris, l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris prévoit de consacrer 40 millions d’euros aux investissements nécessaires sur la période du plan stratégique.

Source : AP-HP

Rendez-vous sur Hellocoton !

A Lire également

Un numéro unique d’ici 2017 pour trouver un médeci... Disponible en janvier 2017, au plus tard, un numéro unique gratuit, le 116-117, permettra de trouver un médecin de garde les soirs et week-ends. Af...
L’asthme fait aussi sa rentrée Selon l’Institut de veille sanitaire, au cours de la semaine du 7 au 13 septembre 2015, le nombre de visites à SOS Médecins pour asthme chez les enfan...
Urgences: 35% des Français s’y sont rendus c... Depuis de nombreuses années, les urgences doivent faire face à un engorgement suscitant un débat sur les réponses à apporter à cette situation. 35% de...
Neurochirurgie: la téléexpertise au service des ur... Lorsqu'ils sont confrontés à des urgences neurochirurgicales, les urgentistes peuvent faire appel à la téléexpertise depuis 1994. Concrétement, les do...
Grippe : fin de l’épidémie en France Selon le dernier bulletin de l’Institut de veille sanitaire (InVS), le seuil épidémique a été franchi marquant ainsi la fin de l’épidémie de grippe. E...
La grippe se fait discrète en France Selon le dernier point de l’Institut de veille sanitaire, il n’y a aucune épidémie de grippe en cours en France. Néanmoins, l’InVS constate pour la se...
Médecins, dentistes : 8 Français sur 10 satisfaits... Près de huit Français sur dix déclarent être satisfaits de la qualité des soins des médecins et dentistes en 2013, selon les résultats du dernier baro...
Bilan Canicule : la France a enregistré 700 décès ... Selon le 1er bilan national de l’épisode de canicule en France, la surmortalité qui accompagne systématiquement les épisodes de canicule a été, cette ...
Nouvelle version pour l’appli mobile SOS Urgences... L’application mobile SOS Urgence, lancée par Malakoff Médéric, permet, en situation d’urgence, de trouver et contacter rapidement l’hôpital, la cliniq...
Grippe : l’épidémie poursuit sa décrue Selon le dernier bulletin l’InVS, tous les indicateurs poursuivent leur diminution : nombre de consultations pour syndromes grippaux en médecine ambul...
Hôpital : les urgentistes en grève le 7 septembre... Samu-Urgences de France annonce avoir déposé un préavis de grève pour le 7 septembre afin de participer à la journée nationale de mobilisation contre ...
Hôpitaux: les services de nuit d’Ile-de-France ser... Selon une note confidentielle de l'agence régionale de santé (ARS) d’Ile-de-France révélée dimanche par Le Parisien, les services hospitaliers de nuit...
Une application web pour améliorer le dialogue ent... L’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) vient de lancer « MediPicto AP-HP », une application web gratuite pour permettre aux patients et aux p...
Urgences: alerte rouge sur les appels abusifs Les services d'urgence parisiens déclenchent l’alerte rouge! Pour en finir avec les appels abusifs. L’année dernière, les sapeurs-pompiers de Paris on...
Naissance de jumeaux après congélation d’ovo... "Les premiers enfants nés en France après congélation d'ovocytes viennent de voir le jour dans le service de gynécologie obstétrique - médecine de la ...
Greffe totale du visage : le Pr Laurent Lantieri r... Le Pr Laurent Lantieri, chef du service de chirurgie plastique et reconstructrice de l'hôpital Henri Mondor (AP-HP) vient d'annoncer avoir réalisé la ...