24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Alzheimer : 90% des Français prêts à se faire diagnostiquer

Selon une étude (*) de TNS Sofres et de l’Espace de Réflexion Ethique sur la Maladie d’Alzheimer (EREMA), 90% des Français interrogés se soumettraient à un test fiable permettant de diagnostiquer la maladie d’Alzheimer plusieurs années avant l’apparition de tout symptôme si ce test existait.

Les Français sont aussi nombreux à dire qu’ils inciteraient leur conjoint ou leurs parents à faire ce test (respectivement 87% et 86%). En revanche, ils ont plus de difficultés à envisager ce test pour leurs enfants (même si une grande majorité – 72% – y serait favorable).

La part des Français prêts à faire ce test s’il existait, reste forte, même une fois rappelé qu’il n’existe pas de traitement permettant de guérir (80%).

Parmi les raisons citées pour faire le test  : avoir du temps et les capacités nécessaires pour se préparer, notamment anticiper son avenir, en cas de test positif (63%), et être rassuré en cas de test négatif (60%),

 A l’inverse, ceux n’envisageant pas de faire test citent comme raisons : la difficulté à vivre l’angoisse de la maladie (38%), l’absence de traitement capable de guérir (32%), l’impact sur ses proches (23%), et l’impact sur sa situation financière (24%).

Une maladie toujours très présente à l’esprit des Français

Un peu plus d’un quart de la population (27%) se dit concerné par la maladie d’Alzheimer, (soi-même touché, proche d’une personne touchée ou aidant une personne touchée par la maladie).

6 Français sur 10 environ estiment bien connaitre la maladie : 50% assez bien et 9% très bien. Il leur arrive d’y penser pour eux (52%) mais un peu plus pour leurs proches (60%).

Un réflexe marque la prégnance de la maladie : en cas de trous de mémoire, 62% des Français disent penser à la maladie d’Alzheimer. Pour la majeure partie (52%), c’est une « façon de parler » mais pour 10% de la population, cette pensée traduit une réelle inquiétude, en particulier pour les aidants (25%), c’est-à-dire les personnes qui soutiennent en ce moment une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer.

* L’étude « Les Français et Alzheimer, vivre au quotidien avec la maladie » a été menée auprès de 2 001 Français âgés de 18 ans et plus interrogés online du 22 au 31 Juillet 2013.

Rendez-vous sur Hellocoton !

16 septembre 2013