L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) alerte sur une hausse des signalements d’intoxications au cannabis observée chez les enfants depuis 2014. Ces intoxications touchent principalement les enfants de moins de 2 ans.

Ce phénomène a été mis en évidence par de nombreux médecins, notamment urgentistes, qui ont signalé des cas parfois graves d’intoxications, indique l’agence. Ces intoxications surviennent le plus souvent suite à l’ingestion accidentelle de cannabis dans l’environnement familial.

Au total, le réseau d’addictovigilance a rapporté 140 notifications d’intoxications pédiatriques au cannabis entre 2010 et 2014, dont 59 pour la seule année 2014. La grande majorité concerne des enfants de moins de 2 ans. Parmi ces notifications, 120 ont débouché sur des hospitalisations de 24 heures ou plus, avec 9 cas graves, correspondant à des situations ayant mis en jeu le pronostic vital et entraîné une admission en réanimation pédiatrique ou en soins continus. L’évolution de ces cas a été favorable et à ce jour aucun décès n’a été rapporté. Les manifestations cliniques décrites ont été des troubles cardiaques, ventilatoires et neurologiques.

De même, les données de la base nationale du PMSI montrent également une augmentation du nombre d’hospitalisations en relation avec le cannabis chez les enfants de moins de 10 ans, majoritairement chez les moins de 2 ans, avec 615 cas, survenus principalement en 2013 (151 cas) et 2014 (247 cas). On observe une forte disparité régionale, les zones les plus touchées étant l’Ile-de-France et celles du sud (PACA, Rhône-Alpes).

L’Agence alerte ainsi les professionnels de santé et le grand public sur la sous-estimation des dangers liés à l’ingestion de cannabis et sur la gravité de ces intoxications qui conduisent très souvent à une hospitalisation de plus de 24 heures.

L’ANSM recommande par ailleurs aux professionnels de santé d’effectuer une analyse toxicologique en présence de troubles respiratoires (apnée) ou neurologiques (somnolence, ataxie, tremblements) inexpliqués.

En cas d’ingestion ou de suspicion d’ingestion de cannabis, les structures d’urgences (Samu Centres 15) doivent être immédiatement prévenues. Les principaux signes cliniques retrouvés au cours d’une intoxication aiguë au cannabis peuvent être une somnolence avec des phases d’agitation, des vomissements, des tremblements, des convulsions, une détresse respiratoire, voire un coma.

Source : ANSM

Rendez-vous sur Hellocoton !

A Lire également

Le QI des enfants affecté par une eau trop riche e... Selon une étude canadienne parue dans la revue Environmental Health Perspectives, une eau du robinet trop riche en  manganèse pourrait réduire le quot...
Rentrée scolaire 2015 : des coûts stables par rapp... Le ministère de l’Éducation nationale a estimé l'augmentation du coût de la rentrée scolaire 2015 à 0,1 % par rapport à la rentrée 2014. Soit une haus...
Les cas d’obésité chez l’enfant et l’adolesc... Une nouvelle étude menée par l’Imperial College London et l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) montre que le nombre des enfants et des adolescent...
4ème Journée nationale des dys 2010 : « Un projet,... Dyslexie, dysphasie, dyspraxie… Pour la quatrième année consécutive, la FFdys avec l’APAJH organise la Journée Nationale des DYS. L’édition  2010, met...
Concours « Asthme, Tram, Gram » : quand les enfant... Pour la 3ème édition du concours de créations, l’association Asthme & Allergies invite les enfants asthmatiques et leurs proches – parents, famill...
Hôpital des nounours : quand les enfants dédramati... Objectif de l’Hôpital des nounours : dédramatiser le monde de la santé auprès des jeunes enfants. Les enfants de grande section de maternelle et de CP...
Vaccination Grippe A : les recommandations pour le... Les personnes traitées pour un cancer font partie des personnes pour lesquelles la vaccination contre le virus de la grippe A H1N1 est fortement recom...
Dyslexie : France Mutuelle partenaire de PRODYS, 1... France Mutuelle met en place un partenariat avec PRODYS, 1er centre médical pluridisciplinaire spécialisé dans le traitement de la dyslexie. France Mu...
Solutions buvables de médicaments : « Ne vous méla... Pipettes, compte-gouttes ou cuillères-mesure.... Afin d’alerter les professionnels de santé et les parents de ce risque, l’ANSM lance une campagne de ...
106 millions d’enfants vaccinés dans le monde en 2... Inversant une tendance à la baisse, les taux de vaccination n’ont jamais été aussi élevés que maintenant et le développement des vaccins est en plein ...
Le Bisphénol A est-il mauvais pour les dents des e... Après avoir été accusé d'avoir des effets négatifs sur la fertilité et le développement, le Bisphénol A, composé chimique utilisé dans la fabrication ...
Les Français ont consommé plus de produits bio en ... Selon la 10ème édition du Baromètre Agence BIO/CSA, les Français sont 71% à déclarer privilégier les produits respectueux de l’environnement et/ou du ...
Toujours 2 enfants sur 3 mal attachés en voiture 20 ans après l'entrée en vigueur de l'obligation d'attacher les enfants en voiture, 2 enfants sur 3 sont toujours mal ou pas attachés. C'est le résult...
Le goûter a de moins en moins la côte Toujours ancré dans les habitudes alimentaires des enfants et des adolescents, le goûter serait en perte de vitesse selon une étude* du CREDOC et loin...
Des troubles du comportement chez les enfants expo... Selon une étude française publiée dans la revue Plos One, l'exposition au tabac avant et après la naissance augmenterait le risque de troubles du comp...
Une appli pour apprendre aux enfants à se laver le... Les Laboratoires Pierre Fabre Oral Care, en partenariat avec des enseignants d’odontologie pédiatrique, ont développé Mon Raccoon®, une application éd...