Au cours de la journée du 23 décembre, le cap des 4,5 miilions de personnes vaccinées sera franchi, a annoncé la ministre de la Santé lors d’un point presse aujourd’hui. Les dernières données de l’Institut de veille sanitaire indiquent que l’épidémie se stabilise et que la France a très probablement franchi le premier pic épidémique.

Après 6 semaines de campagne, 7% de la population aura donc été vaccinée. 3,5 millions l’ont été en centres de vaccination ; 400 000 personnels de santé et plus de 400 000 collègiens et lycéens ont également été vaccinés.

Le ministre de l’Intérieur Brice Hortefeux a annoncé au cours d’un point presse des mesures qui seront prises pour une seconde étape de la campagne de vaccination à compter de janvier 2010, en rappelant que les centres de vaccination demeureraient le pilier central de la vaccination :

– Ouverture progressive des centres de vaccination dans les établissements de santé ;
– Ouverture d’une capacité de vaccination complémentaire en milieu professionnel (grandes entreprises et administrations) ;
– Relance de la campagne de vaccination en milieu scolaire à partir du 5 janvier

Le premier pic épidémique franchi

Les dernières données de l’Institut de veille sanitaire indiquent que l’épidémie se stabilise et que la France a très probablement franchi le premier pic épidémique. Les épidémiologistes restent très prudents sur les scenarii pour la suite.

Le nombre de consultations reste élevé : 570.000 au lieu de 794.000 la semaine dernière. Et l’augmentation du nombre de cas graves hospitalisés continue d’augmenter avec un total de 935 personnes hospitalisées depuis le début de l’épidémie en métropole. A ce jour on dénombre 176 décès dont 28 chez des personnes ne présentant aucun facteur de risque et 4 chez des enfants de moins de 15 ans.

Le directeur de l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé souligne que malgré l’augmentation du nombre de personnes vaccinées ne s’est pas traduite par une augmentation anormale de signalements d’effets secondaires.

D’après une étude de l’Institut de veille sanitaire, on peut estimer le nombre global de personnes immunisées contre la grippe A entre 10 et 15 millions. Ce nombre comprend les personnes ayant été vaccinées, les personnes ayant consulté pour grippe, les personnes ayant présenté des symptômes mais n’ayant pas consulté et les personnes ayant été en contact sans présenter de symptômes. Cela signifie que près de 55 millions de Français ne le sont pas encore.

Roselyne Bachelot-Narquin a rappelé que le nombre de personnes vaccinées était pour elle, en tant que ministre de la Santé, « insuffisant » et ce pour plusieurs raisons :

  • « Personne ne peut prétendre avoir d’immunité naturelle complète contre ce virus qui est nouveau ;
  • s’immuniser en attrapant la grippe, c’est prendre le risque de développer une forme grave ;
  • le nombre de personnes actuellement immunisées est inférieur au nombre de personnes considérées comme les plus prioritaires ;
  • enfin, les pandémies se déroulent souvent en plusieurs vagues successives. »

Pour toutes ces raisons, la ministre de la Santé souligne qu’ »il est donc évident que nous ne devons surtout pas relâcher la vigilance et que la campagne de vaccination doit se poursuivre ».

Source : ministère de la Santé

Rendez-vous sur Hellocoton !