Selon le dernier bilan de l’InVS, la première vague épidémiologique connaît une décroissance. Si la circulation du virus diminue, « le risque d’attraper la grippe A (H1N1) persiste », ont estimé les autorités sanitaires jeudi lors d’un point presse.

La semaine dernière, 15 nouveaux cas graves ont été recensés (soit au total 1190 cas graves ) ainsi que 22 nouveaux décès (soit au total 246 décès).  Le nombre de consultations pour grippe est désormais en dessous du seuil épidémique. A (H1N1) 2009 est en diminution avec  144 000 consultations pour infections respiratoires aiguës liées à la grippe A (H1N1) 2009 (données non consolidées), estimées par le Réseau des Grog, du 4 au 10 janvier 2010, contre 216 000 en semaine 53 de 2009.

Concernant la vaccination, 282 611 personnes ont été vaccinées dans la semaine du lundi 4 janvier au dimanche 10 janvier inclus. Au total, sur près de 5,4 millions de personnes vaccinées,  3,9 millions de personnes l’ont été avec Pandemrix et 1,5 millions avec Panenza.  Le nombre total de cas rapportés ayant subis des évènements indésirables est de 3043 cas, rapporte l’Afssaps dans son dernier bulletin.

 Entreprises, administrations : la campagne de vaccination s’étend

La campagne de vaccination s’élargit aux grandes entreprises, aux administrations et aux médecins. Pour la vaccination en entreprises : 13 conventions sont signées (parmi lesquelles Air France, BNP-Paribas, IBM France, Michelin, PSA, RATP, Renault, Sanofi, SNCF, Total), représentant plus de 600 000 salariés et 12 conventions sont en cours de signature.  En ce qui concerne la vaccination dans les grandes administrations : 6 conventions sont signées ( Ministères Ecologie, Agriculture, Economie, Justice, Education nationale, Santé-Travail), représentant environ 100 000 personnes. Et deux conventions sont en cours de signature.

La vaccination à l’étranger

Au Canada, la couverture de vaccination est de l’ordre de 60% (pour 4 provinces) . Aux USA, l’estimation est d’environ 20%  En Europe, on observe les pays ayant un taux relativement faible de couverture vaccinale comme l’Angleterre, l’Italie, l’Allemagne, l’Espagne et les pays comme la Suéde qui a une couverture vaccinale de 60% de la population. Cette différence s’explique par la tradition du pays. En Suéde, les recommandations du gouvernement sont largement suivies et le message sur l’importance de la vaccination n’a pas été remis en cause. La Suéde a choisi deux modes de vaccination : en centres spécifiques et en centres de soins collectifs.

Source :InVS

Rendez-vous sur Hellocoton !