24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Grippe : 71% des Français feraient l’impasse sur le vaccin cet hiver

Alors que la campagne nationale de vaccination vient de commencer, seuls 3 Français sur 10 prévoiraient de se faire vacciner contre la grippe cet hiver. En effet, selon le dernier baromètre PHR/IFOP*, 71% des Français feraient ainsi l’impasse sur le vaccin.

Ainsi, moins d’un tiers des Français (29%) envisagent de se faire vacciner contre la grippe cet hiver. Un chiffre stable par rapport à l’an dernier (28% en 2013). A noter, parmi eux, 21% seulement déclarent en être certains.

La certitude de ne pas vouloir se faire vacciner contre la grippe cet hiver s’installe et concerne plus de 7 Français sur 10 (71%). 1 Français sur 4 (25%) indique qu’il ne se fera « probablement pas » vacciner contre la grippe, et 46 % « certainement pas ».

Principale raison invoquée par les 6 Français sur 10 ne pensant pas se faire vacciner eux-mêmes, est le fait de ne pas voir l’utilité de la vaccination (60% contre 56% en 2013). Par ailleurs, 21% des Français ne pensant pas se faire vacciner continuent à juger les vaccins contre la grippe trop risqués.

Autre enseignement, 81% des Français déclarent savoir si leurs vaccins sont à jour, un chiffre stable qui laisse penser que les Français ont une bonne connaissance de l’état de leur carnet de santé.

« Alors que la grippe reste la première cause de mortalité par maladie infectieuse en France et dans le monde, et que la nouvelle campagne de vaccination contre la grippe vient de démarrer sur fond d’inquiétude liée à Ebola, seuls 29% des Français envisagent de se faire vacciner contre la grippe cet hiver », s’alarme Lucien Bennatan, pharmacien et directeur général du Groupe PHR.

L’étude PHR-IFOP fait apparaitre notamment que le recul de l’intention de vaccination contre la grippe chez les 65 ans et plus (qui sont à priori les plus concernés par cette campagne de vaccination) se confirme : elle est de 53% cette année, contre 58% en 2013 et 75% en 2012.

« Cette année encore, l’étude révèle une perception inquiétante, qui témoigne de la difficulté de mettre fin à certains préjugés contre les vaccins en général, et contre celui de la grippe en particulier. Le rôle du pharmacien est primordial dans l’information et le suivi vaccinal des patients », poursuit Lucien Bennatan.

*Etude PHR / IFOP réalisée du 18 au 25 septembre 2014. Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne (CAWI – Computer Assisted Web Interviewing), auprès d’un échantillon de 1001 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et par catégorie d’agglomération

Source : Groupe PHR

Rendez-vous sur Hellocoton !

30 octobre 2014