Le 5 janvier dernier, deux patients adultes du groupe sanguin rare AB ont pu bénéficier simultanément d’un même greffon grâce à la séparation « in vivo » en 2 demi foies d’un foie entier prélevé chez un donneur en mort encéphalique. Aujourd’hui, les patients greffés sont toujours en bonne santé.

Cette technique dite du « split », mot anglais qui signifie diviser, consiste à partager un greffon hépatique en deux greffons partiels qui correspondent respectivement à la partie gauche (environ 1/3 du foie) et à sa partie droite. Elle est utilisée, dans l’immense majorité des cas, pour permettre une transplantation hépatique chez un enfant qui reçoit la partie gauche et un adulte qui reçoit la partie droite, le partage étant le plus souvent réalisé « ex vivo », après le prélèvement, car techniquement et logistiquement plus simple.

Les chirurgiens de l’hôpital Saint-Antoine (AP-HP) ont réalisé le partage du greffon directement chez un donneur décédé à l’hôpital Henri Mondor (AP-HP) et en collaboration avec les chirurgiens de cet hôpital (Pr Alexis Laurent). Ce partage du foie chez un donneur décédé nécessite un ensemble de conditions favorables et des équipes chirurgicales très entraînées, puisqu’il prolonge l’intervention et ne peut s’envisager qu’avec l’accord de toutes les autres équipes de prélèvement. Cette technique assure une meilleure hémostase des vaisseaux, un raccourcissement de la période d’ischémie en réduisant la durée de conservation du foie. Elle offre par conséquent une qualité de greffons bien supérieure contribuant au succès de la greffe.

Cette bipartition des greffons hépatiques pour deux receveurs adultes a un intérêt certain, notamment en raison de la rareté des greffons, mais reste très peu employée du fait des difficultés techniques, notamment d’implantation du greffon gauche et des contraintes logistiques. En France, moins de 5 % des greffes sont réalisées avec une procédure de foie partagé. Cette avancée ouvre donc des perspectives nouvelles dans le domaine de la transplantation hépatique chez l’adulte alors que l’accessibilité à la greffe hépatique en France n’est que de 50% (sur 1900 malades inscrits au registre, on ne dénombre que 1000 greffes par an). Les progrès techniques du split pour deux adultes pourraient aussi avoir des conséquences favorables sur les greffes hépatiques effectuées à partir de donneurs vivants familiaux.

Source : AP-HP www.reseau-chu.org

A Lire également

Le nombre de greffes d’organes augmente en France... L’Agence de la biomédecine présente les bons résultats de l’activité de prélèvement et de greffe d’organes et de tissus en France en 2015. Durant cett...
Le nouveau Plan Greffe 2012-2016 est lancé Près de 14 000 personnes sont en attente de greffes d’organes et seulement un peu plus d’un tiers pourra en bénéficier. Nora Berra, la Secrétaire d’Et...
Don d’organes: faites connaître votre choix à vos ... Bien qu’une grande majorité de français soit favorable au don d’organes après la mort, seuls 50% transmettent effectivement leur position à leurs proc...
Don d’organes : seuls 13% des Français conna... A l’occasion de la journée nationale de réflexion sur le don d’organes du mercredi 22 juin 2011, la Fondation Greffe de Vie a fait réalisé un e enquêt...
Don d’organes : 11ème Journée nationale de r... A l’occasion de la 11ème Journée nationale de réflexion sur le don d’organes et la greffe, l’Agence de la biomédecine souhaite tout particulièrement i...
Des souris retrouvent la mémoire grâce à une greff... Des souris amnésiques ont retrouvé la mémoire grâce à une greffe de cellules souches nasales humaines. C'est le résultat d'une expérience de thérapie ...
Don d’organes : 200 personnes meurent en att... Alors que se déroule le 22 juin la Journée nationale de réflexion sur le don d’organes et la greffe le 22 juin, la FNAIR (Fédération nationale d’aide ...
Le CHU d’Amiens célèbre sa 1 000ème greffe de rein... Entre la 1ère et la 1 000ème transplantation rénale 21 ans se sont écoulés ! Fait marquant : toutes deux ont été réalisées par le Professeur Jacques P...
Cancer du foie : une campagne de sensibilisation e... Une campagne de sensibilisation et de détection précoce du cancer primitif du foie chez les personnes à risque vient d'être lancée par l’Association F...
Greffe totale du visage : le Pr Laurent Lantieri r... Le Pr Laurent Lantieri, chef du service de chirurgie plastique et reconstructrice de l'hôpital Henri Mondor (AP-HP) vient d'annoncer avoir réalisé la ...
Journée nationale de réflexion sur le don d’organe... A l’occasion de la 13ème édition de la journée nationale de réflexion sur le don d’organes et la greffe, qui se déroulera le 22 juin prochain, l’Agenc...
Comment les cellules forment nos organes ? Foie, peau ou encore thorax, nos organes sont la résultante d’une chorégraphie de milliers de cellules. Mais quel est leur chef d’orchestre ? Pour mie...
Cancer du poumon : 1ère greffe mondiale d’un... A l’hôpital Avicenne de Paris, l’équipe du Pr. Emmanuel Martinod a réalisé une première mondiale en greffant une bronche artificielle chez un patient ...
Journée européenne du don d’organes et de la greff... La 15ème édition de la Journée européenne du don d’organes et de la greffe aura lieu le samedi 12 octobre. Chaque semaine jusqu’au 12 octobre, date de...
Don d’organes et greffes : une minute pour en parl... L’Agence de la biomédecine a lancé un mini site web consacré aux dons d’organes et aux greffes où elle diffuse un film d’animation web sur le don d’or...
Médicaments : une campagne d’information sur « les... Cancer, infarctus, vaccination, greffe, douleur… Les Entreprises du Médicament (Leem) ont lancé depuis fin octobre une campagne d’information montrant...