Chez les personnes âgées, les journées vécues dans un environnement étranger augmentent les risques de pertes de repères. Dans le Gard, l’association Arsag 30 propose donc d’écouter les séjours à l’hôpital avec l’aide d’accueillants familiaux de courte durée.

Double objectif : assurer une meilleure récupération des personnes âgées en situation de dépendance ponctuelle et surtout privilégier le retour à domicile plutôt qu’un placement en maison de retraite.

Soucieux de préserver l’autonomie des personnes âgées, le CHU de Nîmes et l’ARSAG 30, association organisant l’accueil en famille des plus de 65 ans, ont signé une convention de partenariat afin d’éviter

Gériatrie : des accueillants familiaux de courte durée dans le Gard

de prolonger indûment le séjour des patients âgés dans les services hospitaliers de court séjour.

L’ARSAG 30, une alternative à l’hospitalisation prolongée des personnes âgées

Association à but non lucratif créée en 2004, l’ARSAG 30 concrétise l’idée du Dr Estorc, alors médecin urgentiste du Centre Hospitalier Universitaire de Nîmes. Confronté dans son service à une surpopulation chronique de patients souvent âgés, il a imaginé une alternative à l’hospitalisation prolongée : les séjours chez des accueillants familiaux ou en EHPAD (dans des structures d’accueil temporaire).

Ce dispositif, aujourd’hui d’actualité, s’adresse à des aînés géographiquement éloignés de leurs proches ou sans famille, souffrant de pathologies légères (chute, fracture du poignet, contusion, problème pulmonaire…) dont les soins aigus sont terminés mais qui entraînent une situation de dépendance ponctuelle. Le séjour est contractuellement limité à 21 jours.

Qui est l’accueillant familial ?

Métier d’accompagnement à la « re-autonomie » à domicile, être accueillant familial demande une grande disponibilité et des facultés d’adaptation : des qualités peu communes. Salariés de l’association ARSAG 30, les accueillants familiaux doivent être agréés par le Conseil Général du Gard. Les accueillants sont formés à l’accueil et l’hébergement temporaire de personnes âgées afin de professionnaliser cette nouvelle activité.

Le développement de l’Arsag 30 pour l’année 2009 dans tout le Sud-Est et la généralisation de ce concept sur le long terme offrent de nouvelles perspectives aux personnes âgées : une prise en charge globale améliorée.

Pour en savoir plus : Arsag 30
Visionnez l’interview du Dr Jacques Estorc sur Dailymotion
Contactez l’Arsag 30 :

Siège social : c/o Dr Jacques Estorc  – 18, rue Sully 30000 NIMES
Bureaux de l’association : Parc Georges Besse – 116, allée Norbert Wiener 30000 Nîmes
04 66 02 78 64 et 06 30 65 01 43 / arsag30@orange.fr

Source : CHU Nîmes

Rendez-vous sur Hellocoton !