Selon une récente étude américaine*, les femmes seraient génétiquement attirées par les hommes qui les font rire. Question de zone Amygdale !

Les scientifiques ont étudiées les réactions de 200 enfants de 6 à 13 ans face à des vidéos. Sur IRM, ils se sont rendus compte que les petites filles avaient une activité cérébrale plus forte que les garçons lorsqu’il s’agit d’humour.

femme riant« Nos données révèlent, pour la première fois, que les différences sexuelles dans l’appréciation de l’humour existent déjà chez les jeunes enfants », affirment Pascal Vrticka, Michelle Neely, Elizabeth Walter Shelly, Jessica M. Black et Allan L. Reiss. Et les chercheurs ajoutent :« Nous interprétons ces résultats comme reflétant la présence d’une petite divergence liée au sexe dans la réception du message de récompense (au niveau de l’amygdale) et de son expression ».

Source : Neuroscience / *étude de Standford School of Medecine

Rendez-vous sur Hellocoton !