24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Frelon asiatique : l’ennemi public numéro un

« Vespa velutina », c’est son nom scientifique. En termes clairs, il s’agit du frelon asiatique, un redoutable prédateur qui décime les ruches et s’attaque à l’homme. Apparu dans le sud-ouest  voici quatre ans, il progresse désormais vers le Nord de la France. Peut-il envahir la totalité du territoire ?

Pour la première fois un nid a été trouvé à Paris durant l’automne 2009.  A ce jour, les départements du Lot-et-Garonne, de la Dordogne et de la Gironde sont particulièrement touchés. Mais le frelon ne s’arrête pas là : la Bourgogne, la Creuse et le Gard sont touchés.  Compte tenu du développement de « Vespa velutina » dans le Sud-Ouest depuis quatre ans, on est en droit de se poser des questions sur son incidence, non seulement sur l’apiculture mais également sur les répercussions sur les productions fruitières ainsi que sur la pollinisation.

Vu le nombre de ruches endommagées en 2007, 2008 et 2009 chez de nombreux apiculteurs et compte tenu de la prolifération de ce frelon, les apiculteurs, déjà victimes des pesticides, ont de bonnes raisons de s’inquiéter. Les personnes aussi : certains habitants d’un secteur où se trouvaient des nids ont eu  la désagréable surprise de les voir entrer en été dans leur appartement ou leur maison : les frelons sont difficiles à déloger et deviennent agressifs.

En 2008, de nombreuses personnes ont été victimes de piqûres :  une trentaine de personnes ont été piquées dans les trois départements les plus infestés de Gironde, Lot-et-Garonne et Dordogne.

En Gironde, 30% des ruches sont détruites par « vespa velutina », ce qui oblige certains apiculteurs à abandonner totalement l’apiculture. Les apiculteurs demandent donc que cet hyménoptère soit classé comme « espèce invasive et nuisible ».

 Voir aussi : www.unaf-apiculture.info/

Rendez-vous sur Hellocoton !

18 février 2010