24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Flore intestinale: les bienfaits des pommes

Selon une étude menée par une équipe américaine de l’Université de l’état de Washington*, un régime à base de pomme vient de montrer un effet bénéfique sur la flore intestinale chez les rats obèses.

 Les vertus digestives de la pomme et ses effets bénéfiques dans la régulation du poids notamment grâce à la présence de pectine sont connus. De même, des études ont aussi montré les bénéfices de la pomme et de ses composés (polyphénols ou fibres solubles comme la pectine), à la fois chez l’animal et chez l’Homme, sur la flore intestinale.

Mais ses composés non digestibles ont été très peu étudiés. Et pourtant… ils jouent un rôle non négligeable. Ainsi, des chercheurs américains ont montré qu’ils agissent sur l’équilibre de notre flore intestinale.

Chez les personnes obèses, on observe une altération de la flore intestinale, responsable de troubles métaboliques et d’inflammation, également facteurs de risque de diabète.

En particulier, la variété Granny Smith, particulièrement riche en fibres, composés phénoliques et pro anthocyanidines (qui restent intacts après la digestion mais sont soumis à la fermentation bactérienne au niveau colique) permet de rétablir une flore intestinale proche de celle de rats non obèses.

Une étude qui confirme encore que la pomme est une précieuse alliée dans la régulation du poids et la régulation de la flore intestinale grâce à ses fibres et à l’action antioxydante de ses polyphénols. Rappelons que l’activité antioxydante est 2 à 6 fois plus élevée dans la peau que dans la chair selon les variétés. Il est donc recommandé de consommer la pomme en entier.

*(Condezo-Hoyos L et al. Assessing non-digestible compounds in apple cultivars and their potential as modulators of obese faecal microbiota in vitro. Food Chem 2014 Oct 15 ; 161 : 208-15.)

Source : ANPP

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 février 2015