24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Flexitarisme : manger moins de viande sans devenir végétarien

Manger moins de viande et plus de végétaux ne veut pas dire devenir végétarien. Cette doctrine alimentaire a même un nom : le « flexitarisme », qui séduit de plus en plus de français. Les adeptes du flexitarisme (autrement appelés semi-végétariens) ne mangent pas viande pendant 1 ou 2 jours par semaine.

Etre flexitarien
Le mot «flexitarian» est apparu à la fin des années 90 aux Etats-Unis. Devenir flexitarien et opter pour le flexitarisme comme mode d’alimentation consiste essentiellement à « être flexible » dans ses choix alimentaires. L’objectif premier est de diminuer sa consommation de viande. Vient ensuite le fait de privilégier une alimentation de saison, le fait-maison et les produits bio (mais pas obligatoirement !).

Pourquoi le flexitarisme progresse en France ?
Les organismes de veille sanitaire dans les pays développés comme la France sont tous unanimes : les occidentaux consomment trop de protéines animales contenues dans la viande, les œufs et les produits laitiers essentiellement. Une alimentation équilibrée consisterait à consommer 70% de protéines végétales et seulement 30% de protéines animales. Or, les Français tendent vers le contraire. Autrement dit, pour une alimentation plus saine, il nous faudrait diminuer notre consommation de viande.

Que mange-t-on quand on est flexitariste ?
– de la viande mais pas quotidiennement ; de préférence de la viande blanche, du poisson ou des œufs.
– des fruits et des légumes ; de préférence des produits de saison achetés sur des circuits courts (marché, producteur…).
– des céréales et des légumineuses ; mélangées au repas, elles constituent l’alternative la plus riche aux protéines animales.
Quelques grandes marques prônent depuis des dizaines d’années le même discours et commercialisent des produits intéressants en terme d’apports nutritifs quotidiens : Bjorg, Soy… Leurs gammes de produits proposent des alternatives végétales très variées comme le tofu par exemple.

Car l’objectif d’une alimentation saine reste avant tout de manger varié et équilibré quotidiennement !

Morgane Boileau

Rendez-vous sur Hellocoton !

10 août 2013