chaudières à condensation © Leroy MerlinLa réduction d’impôt pour le renouvellement de fenêtres et de chaudières permettant des économies d’énergie va baisser de 25% à 15% dès 2010.

L’Etat estime en effet qu’il s’agit de travaux particulièrement coûteux qui seraient engagés, même sans crédit d’impôt, tout simplement pour réduire la facture énergétique des ménages.

En contrepartie, les chauffe-eau thermodynamiques (25 % de réduction d’impôt) pourraient être subventionnés, de même que l’installation de pompes à chaleur géothermiques dont le coût est très élevé (40 % de réduction d’impôt). Pas de changement pour le remplacement d’une chaudière à bois par un modèle plus performant, qui continuera d’être subventionné à 40 %.

Rendez-vous sur Hellocoton !