A peine terminé, l’épisode H1N1 le feuilleton des épidémies rebondit avec celle, saisonnière, de diarrhée aiguë, ou gastro-entérite, qui a démarré fortement en France. La semaine dernière, les cas de diarrhée aiguë vus en consultation de médecine générale a été estimée à 550 cas pour 100.000 habitants, nettement au-dessus du seuil épidémique de 288 cas pour 100.000 habitants.

558.000 personnes ont consulté pour gastro-entérite en deux semaines, a estimé le réseau de surveillance de l’Inserm.

Chez les jeunes enfants, le principal danger de la diarrhée aiguë est le risque de déshydratation, rappelle pour sa part l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes).

Trois conseils simples pour l’éviter chez le jeune enfant et la traiter, en n’oubliant surout pas de se laver les mains souvent :

–  proposer souvent de boire une solution de réhydratation orale (disponible en pharmacie sans ordonnance).

– proposer régulièrement de manger des aliments qu’il apprécie ou poursuivre les tétées en cas d’allaitement.

– surveiller jusqu’à la fin de la diarrhée : prendre sa température et surveiller le nombre de selles et de vomissements. Si les symptômes persistent, consulter un mdecin. L’Inpes met à disposition des parents une brochure pratique sur la diarrhée du jeune enfant chez les pédiatres, généralistes, dans les crèches, caisses d’assurance maladie et d’allocations familiales et centres de PMI.

Voir aussi : www.inpes.fr/

Rendez-vous sur Hellocoton !