24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Enquête: les Français inquiets pour leurs hôpitaux

Selon un sondage TNS Sofres* réalisé pour la Fédération Hospitalière de France (FHF), l’hôpital amé­liore son image auprès des Français. 86% d’entre eux s’en disent satisfaits, soit 6% de plus qu’en 2010.

Parmi les critères les plus appréciés:  les services de chirurgie (91%), suivis par la qualité des soins en général (90%) et par les services en maternité (88%). La modernité des équipements arrive en 4e place (85%), soit une progression de 3 points par rapport au précédent sondage.

Pour d’autres critères, les avis sont plus nuancés. La disponibilité du personnel médical et soignant n’est appréciée que par 68% des personnes interrogées, malgré une augmentation de 6 points par rapport à 2010. Les délais d’accès aux soins ne recueillent qu’un taux de satisfaction de 55%, de même que les services des urgences où les attentes sont souvent longues. La prise en charge des personnes âgées ne recueille que 58% d’opinions favorables.

55% des Français s’inquiètent de « la façon dont évolue l’hôpital »
Toutefois, « 73% des personnes interrogées considèrent que les moyens humains et techniques alloués à l’hôpital sont insuffisants », voire très insuffisants pour un sondé sur quatre, rapporte Le Parisien/Aujourd’hui. Les taux d’insatisfaction sont également assez élevés et en hausse concernant la prise en charge des personnes âgées (43% des personnes sont mécontentes), les services des urgences (45%) ou les délais d’accès aux soins (45%).

 Cette enquête révèle que 55% des Français s’inquiètent de « la façon dont évolue l’hôpital ». Le quotidien indique que la FHF pourrait faire plusieurs propositions pour remédier aux déserts médicaux. L’une d’elles consiste à « confier certains actes à des infirmiers ayant reçu une formation complémentaire ». Une autre vise à « créer des maisons médicalisées, placées sous la responsabilité d’hôpitaux publics, dans les zones désertées par les praticiens ». Cette idée semble séduire 90% des personnes interrogées, alors que 69% sont sensibles à la première.

Source : Le Parisien, AFP

* Sondage réalisé à partir d’un échantillon représentatif de 1.006 personnes du 24 au 27 février (méthode des quotas), interrogées en face à face à leur domicile.

Rendez-vous sur Hellocoton !

13 mars 2012