3 000 Françaises ont répondu à la grande enquête sexo du site auFeminin.com. Bonne nouvelle : 27% des femmes sondées estiment avoir une vie sexuelle super épanouissante et 59% satisfaisante. Voici les principaux résultats décryptés par des experts* :

 » La première fois …
Le premier rapport sexuel a lieu entre 15 et 20 ans pour 72% d’entre vous. Et c’est avec un certain soulagement que nos experts prennent connaissance des chiffres mesurant le niveau de satisfaction quant à ces premiers ébats : 34% en gardent un très bon souvenir, 46% un souvenir moyen (elles étaient mal à l’aise). Selon Carolle et Serge Vidal-Graf : «Les jeunes parlent de plus en plus de sexualité entre eux, et n’ont plus peur de dire à leur premier partenaire qu’ils n’ont jamais fait l’amour.» Seules 20 % en gardent un mauvais souvenir, voire ne s’en souviennent pas du tout. Sympa pour le jeune homme !

Les préliminaires et autres réjouissances
Vous l’avouez, vous aimez ça. Cela fait monter le désir pour 28% d’entre vous, mais pas tout le temps… 47% déclarent aussi adorer le « quickie » (petit coup vite fait), et toc ! Et quand monte le désir, et que cela les titille, 58% s’adonnent de temps en temps à la masturbation, contre 22% qui ne se touchent jamais. 54% adorent pratiquer la fellation, alors que 37% le font pour faire plaisir contre 9% que cela dégoûte. Et pour ce qui est du cunnilingus, 54% en raffolent…

Baromètre sous la couette
12% de femmes disent faire l’amour tous les jours, alors que la grande majorité, 48%, se consacrent à l’acte sexuel de 2 à 3 fois par semaine. 22% d’entre elles font l’amour une fois par semaine, contre 12% une fois par mois. Et 6% ne font jamais l’amour. Mais nos psychothérapeutes nous mettent en garde : «Dans le domaine de la sexualité, tout ce qui tend à définir une normalité dans le rythme des rapports est une catastrophe. Il n’y a pas de normalité, il n’y a que des statistiques, ce qui n’est pas du tout la même chose !» Voilà qui devrait en rassurer certaines.

La position préférée des Françaises
Sans surprise c’est le missionnaire qui remporte tous les suffrages (37%). Viennent ensuite la levrette pour son côté bestial (35%), l’amazone pour la maîtrise des éléments (22%), et enfin le 69 pour le plaisir partagé (6%). Rien de nouveau sous le soleil d’après nos experts !

Les pratiques sexuelles
La tendance sextoys, plans à 3, clubs échangistes and Co est tellement médiatique qu’on pourrait facilement imaginer des pourcentages inouïs quant à l’utilisation de ces petits joujoux ou la fréquentation de certains lieux. Eh bien que nenni ! Vous n’êtes pas prudes, loin de là mais assurément bien loin des clichés débridés qu’on veut nous imposer. Seulement 5% des sondées ont déjà mis un pied dans un club échangiste, 79% d’entre elles trouvent ces endroits glauques et 16%, tout de même, aimeraient essayer. 55% d’entre vous trouvent les sextoys vulgaires ! 22% en ont acheté un pour faire comme tout le monde, mais ne s’en servent jamais, contre 24% d’utilisatrices très satisfaites de leur « nouveau meilleur ami ». Et pour ce qui est des accessoires coquins, dont certains peuvent être connotés SM (menottes, combinaison en latex, fouet…), c’est rédhibitoire pour 43% d’internautes qui trouvent ça dégradant, contre 55% qui en utilisent de temps en temps pour pimenter les jeux amoureux.  Alors, quid du décalage entre ce que l’on nous dit et la réalité ? «Cela s’explique par l’énorme différence qui existe entre parler d’une sexualité débridée et la vivre. C’est un peu comme les fantasmes : raconter un fantasme à son partenaire ou s’en servir pour se masturber peut être très excitant ; le vivre par contre se révèle souvent très décevant. Le passage du rêve à la réalité peut faire mal…» dixit Carolle et Serge Vidal-Graff.

Désir or not désir ?
Le désir parfois quitte le navire. C’est bien souvent quand le stress et la fatigue prennent le dessus, pour 66% des répondantes, quand la routine s’installe avec le partenaire pour 14%, tandis que 21% d’heureuses ne connaissent jamais de baisse de libido. Ce problème, passager ou non, peut devenir assez embêtant quand on sait que pour 49% des internautes, le sexe est indispensable à leur épanouissement personnel.
Pour le sexologue Gérard Leleu, ce chiffre de 49 est encore trop bas : «Elles devraient être 100% à se sentir concernées et à apprécier le noyau sexuel de leur vie. La relation sexuelle, c’est aussi une relation à part entière qu’il convient d’entretenir comme la relation de couple. Parmi celles pour qui le sexe n’a pas d’importance, il faut compter avec les mauvaises expériences, les mauvais souvenirs, la frustration… En même temps, si les hommes se montraient plus souvent à la hauteur, les femmes connaîtraient certainement moins de baisse de libido.»
Et quand la libido fait défaut, et le plaisir aussi, la simulation peut parfois faire son entrée. 8% de femmes simulent souvent, 46% quand elles sentent que leur partenaire va être déçu.« 

Source : www.aufeminin.com
*Carolle et Serge Vidal-Graf, auteurs de « Petit guide du plaisir complice (la communication intime dans le couple) », aux éditions Jouvence et Gérard Leleu, sexologue, auteur de « L’art de la fellation / L’art du cunnilingus », aux éditions Leduc. S

Rendez-vous sur Hellocoton !

A Lire également

Octobre rose 2013 : une campagne invitant les femm... Pour la 9e année consécutive, une campagne d’information à destination des femmes de 50 à 74 ans concernées par le dépistage organisé du cancer du sei...
Cancer du sein et traitement de la ménopause : com... Commencer un traitement hormonal peu de temps après l’installation de la ménopause plutôt que quelques années plus tard ne limite pas le risque de can...
Journée Mondiale Sans Tabac : une « Ville en Cendr... A l’occasion de la Journée Mondiale Sans Tabac le 31 mai 2010, le Comité National contre le Tabagisme lance une campagne nationale pour faire prendre ...
Des soins visage bio au pétale de fleur de safran Mesdames, une nouvelle astuce beauté rien que pour vous : la gamme de soins pour le visage "Kesari" à base de pétale de fleur de safran. Senteur et fl...
La maladie veineuse chronique ou l’insuffisance ve... La maladie veineuse chronique, également appelée insuffisance veineuse, est une maladie douloureuse qui affecte quelque 18 millions de Français, soit ...
Cancer du sein: une vie intime détériorée pour plu... A l'Institut Curie, une étude menée par les psycho-oncologues a permis d’identifier les  retentissements du cancer du sein sur la vie intime des femme...
Post accouchement : l’accompagnement du retour à d... L’Assurance Maladie propose en test dans 7 maternités, avec le concours de trois CPAM (Annecy, Rennes et Versailles), un service d’accompagnement de r...
Fête des mères : en cadeau, une carafe Brita custo... Vous cherchez une jolie idée de cadeau pour la Fête des Mères ? Dites « je t’aime maman » avec la célèbre carafe Brita® qui s’offre un relooking très ...
Une contraception adaptée à son mode de vie L’Institut national de prévention et d’éducation à la santé (Inpes) et le Ministère du travail, de l’emploi et de la santé lancent une campagne qui in...
Séniors : les hommes sont sexuellement plus actifs... Gâtés les hommes ? Ils ont deux fois plus de chances que les femmes de rester sexuellement actifs à des âges avancés, selon une étude publiée par le B...
Red Day : une opération pour prévenir les maladies... Le 7 avril , AJILA (organisation caritative qui défend les causes d'intérêt général dans les domaines clés de la Santé et de l'Education) a lancé la c...
Quels rapports entretiennent les femmes avec leurs... Plus de 4 femmes sur 10 ont des problèmes de jambes liés à des troubles veineux, faisant de la maladie veineuse chronique une pathologie largement rép...
Augmentation préoccupante du cancer du poumon chez... L'Institut de veille sanitaire (InVS) a publié, le 11 juillet, les estimations annuelles de l'incidence et de la mortalité du cancer en 2011. Plus de ...
Mode : froufroutez-vous ce printemps ! Depuis 20 ans, Cop Copine propose chaque saison une collection originale de prêt à porter féminin, où créativité rime avec spontanéité. Ce printemps, ...
L’épilation permanente à la maison Aujourd’hui, si vous recherchez une épilation permanente, plus besoin de se rendre en institut. L’épilateur E-One s'utilise à la maison, sur le corps ...
Baromètre sous la couette : une grande enquête sur... Alors, épanouies ?  3 000 Françaises ont répondu à la grande enquête sexo de auFeminin.com  Premiers ébats, pratiques, désir… Voici les principaux rés...