24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Enquête de santé : « L’acharnement thérapeutique en questions : La vie… à quel prix ? »

Ce numéro d’Enquête de Santé sur France 5 a pour objectif d’éclaircir les téléspectateurs sur la question : « L’acharnement thérapeutique en questions : La vie… à quel prix ? ». Retrouvez Michel Cymes et Marina Carrère d’Encausse mardi 22 juin 2010 à 20h35. Au programme de l’émission :

Marina Carrère d’Encausse et Michel Cymes poursuivent leurs investigations sur les grandes questions de santé publique, avec une émission en direct et interactive consacrée à l’acharnement thérapeutique en questions. Les séquences d’une enquête de 52’ de Gaël Chauvin sont suivies de plusieurs débats en plateau avec des experts, des médecins et des témoins qui répondent aux questions des téléspectateurs…

Invités plateau :
• Dr Edouard Ferrand, anesthésiste réanimateur à l’Hôpital TENON AP-HP,
• Dr Umberto Siméoni, chef de service de Néo natalité à l’hôpital de la Conception à Marseille,
• Pr Jean Leonetti, député UMP et auteur de la loi Léonetti 2005,
• Pierre Le Coz, philosophe et membre du comité national d’éthique,
• Fabienne Bezy, infirmière en réanimation chirurgicale à l’hôpital TENON AP_HP,
• M. Alain Thiesse

« En toutes circonstances, le médecin doit s’efforcer de soulager les souffrances de son malade, l’assister moralement et éviter toute obstination déraisonnable dans les investigations ou la thérapeutique ». Cet article du code de la santé publique est-il suivi ? Est-il possible de le suivre ? Les soignants peuvent-ils juger à partir de quel acte ils sont dans « l’obstination déraisonnable » ?

Pourtant, pour bien soigner, il faut aussi de l’obstination. Alors où sont les limites ? Les décisions sont elles prises de façon collégiales ? Les familles assistent elles aux débats ? Que dit la loi ? La déontologie, l’éthique ? Où sont les limites ? Qui sont les responsables, les médecins, le système, les progrès de la médecine, notre culture ? Les médecins apprennent-ils à renoncer ?

La question de l’acharnement thérapeutique se pose dans la plupart des sociétés, elle est la conséquence des progrès de la médecine et du vieillissement de la population.
Si les règles du non-acharnement thérapeutique font partie de la déontologie médicale, rien n’est plus difficile que de définir le juste soin.

Vous pouvez dores et déjà poser vos questions sur : www.france5.fr/enquete-de-sante
Diffusion : mardi 22 juin 2010 à 20h35 sur France 5

Source : France 5

Rendez-vous sur Hellocoton !

18 juin 2010