24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Enfants : quand les pères favorisent ceux qui leur ressemblent

Les hommes s’occuperaient-ils plus des enfants qui leur ressemblent ? Une étude du CNRS montre pour la première fois que l’investissement des pères  est en partie influencé par leur ressemblance avec leur enfant.

L’étude a été menée dans plusieurs villages du Sénégal où les chercheurs ont mis en place une méthodologie pour quantifier à la fois l’investissement des pères et leur ressemblance avec leur enfant. Au total, 30 familles ont été sollicitées, chacune contenant 2 enfants.

Pour noter l’investissement du père, les mères ont répondu à un questionnaire où elles devaient évaluer le temps que passe le père à s’occuper de l’enfant, son attention, son affection, ou même l’argent qu’il peut donner… D’après ses réponses, un indice d’investissement était attribué au père.

père fils ©24Hsante.com

Des personnes venant de villages différents et ne connaissant pas ceux des premiers villages ont participé à l’évaluation de la ressemblance des visages et des odeurs. Pour les visages, une photo de chaque enfant était montrée avec celles de trois hommes, dont le père ; pour l’odeur, de la même façon, l’évaluateur devait comparer les odeurs d’un tee-shirt porté par l’enfant avec celles de deux hommes. Chaque fois que le père était reconnu, on lui attribuait un point de ressemblance, constituant au final un indice de ressemblance.

Le croisement de ces indices a mis en évidence une corrélation entre l’investissement paternel et la ressemblance avec l’enfant. L’étude a également confirmé explicitement l’impact positif de la présence du père sur les conditions de nutrition et de croissance de l’enfant. Nul doute, les enfants qui bénéficient de la présence paternelle ont des conditions de vie clairement améliorées.

Source :CNRS / Institut des sciences de l’évolution (CNRS / Université de Montpellier 2)
Visuel :  ©24Hsante.com

Rendez-vous sur Hellocoton !

29 novembre 2009