24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Ejaculation précoce : un trouble médical fréquent qui se soigne !

L’éjaculation précoce touche un homme sur cinq, soit 20% de la population masculine en France ! Contrairement aux idées reçues, ce trouble d’ordre médical, et non psychologique, n’a pas d’âge. Il concerne aussi bien des jeunes de 18 ans que des seniors âgés de plus de 70 ans. Le point sur cette pathologie physique pour mieux comprendre : les causes, les solutions concrètes, où trouver des conseils et de l’aide.

Ne pas confondre éjaculation précoce et éjaculation rapide liée à la surexcitation

éjaculation précoceIl arrive fréquemment que les jeunes aient des difficultés à contrôler leur excitation sexuelle lors de leurs premiers rapports. Leur éjaculation intervient alors rapidement ; phénomène qu’on appelle à tord trop souvent « éjaculation précoce ».

Mais le trouble médical de l’éjection précoce est bien différent. Il s’agit avant tout d’un trouble médical qui n’a rien à voir avec l’âge ou le manque d’expérience. Des raisons physiques existent, comme le manque de sérotonine. Cette substance chimique est naturellement présente dans l’organisme et permet de retarder l’éjaculation. Mais quand elle est en nombre insuffisant, l’effet contraire se produit ; l’éjaculation intervient alors précocement.

Si l’éjaculation précoce n’est pas un problème psychologique, il est évident que des facteurs psychologiques (comme le stress ou les conflits qu’elle engendre dans le couple) peuvent l’accentuer.
âge éjaculation précoce
Un trouble médical masculin mais qui a des répercussions au sein du couple

L’éjaculation précoce non traitée peut entraîner une succession en chaîne de sentiments, conduisant peu à peu à un éloignement du couple, voire à une séparation. Car l’éjaculation précoce n’est pas un trouble à prendre à la légère. Son impact est réel autant pour les hommes que pour les femmes.

Les hommes souffrent et du fait, développent d’autres symptômes : sentiments de honte et de culpabilité, baisse d’estime de soi, anxiété, troubles dépressifs… Les femmes, quant à elles, peuvent ressentir un sentiment de frustration, de fatalité, de baisse de désir, et parfois même commencer à développer une rancœur vis-à-vis de leur conjoint.
cercle vicieux éjaculation précoce
Qu’apporte une consultation chez le médecin ?

Si vous souffrez d’éjaculation précoce, n’attendez plus : consultez votre médecin généraliste ! Il pourra vous proposer un traitement adapté. Les médecins sont habitués à en discuter avec leurs patients. Si 1 homme sur 5* souffre d’éjaculation précoce, dites-vous bien que vous n’êtes pas le seul dans le cabinet médical à venir le consulter pour ce type de pathologie. Laissez vos complexes au vestiaire et affrontez le problème simplement. Outre de bons conseils, votre médecin pourra vous prescrire des médicaments appropriés.

Autre interlocuteur possible : un médecin sexologue. Lui aussi peut vous offrir des solutions concrètes. Comme tout médecin, il est apte à vous prescrire une solution médicamenteuse. Parallèlement, il pourra vous proposer une sexothérapie pour vous aider à reprendre confiance en vous.

Pour mieux comprendre l’éjaculation précoce

Lorsqu’on vous dit « éjaculation précoce », vous avez probablement en tête la campagne d’information TV avec les deux allumettes vedettes :

Le site garderlecontrole.fr est en quelque sorte la suite de cette vidéo. Objectif : vous aider à mieux comprendre l’éjaculation précoce et trouver des solutions adéquates. Ici, pas de langage médical compliqué. Les informations sont claires et compréhensibles par le plus grand nombre. N’hésitez pas à le consulter. Vous y découvrirez une mine d’informations et de conseils pratiques.

M.B. Source : * Porst H et al. Eur Urol. 2007; 51:816-24

Rendez-vous sur Hellocoton !

12 février 2014