Suite à son déménagement dans un nouveau bâtiment de 4700 m2 en fin d’année 2015, l’EHPAD Le Prieuré, situé à Cordemais (Loire-Atlantique), dispose de 91 lits répartis en 7 unités de vie. Spécialisé dans l’accompagnement de la très grande dépendance et soucieux du confort de ses résidents, l’établissement a installé une solution globale de communication interne Ascom, facilement intégrable et permettant d’améliorer l’organisation des équipes, tout en offrant un service de qualité aux résidents.

Un système de visualisation et de supervision des chambres très utile

Pour la direction du Prieuré, il est primordial d’avoir une vue d’ensemble de l’activité quotidienne des soins en chambre, afin d’y affecter les bonnes ressources, et parfois de les adapter d’une manière réactive, en fonction des urgences. Depuis l’installation du système de visualisation et de supervision des chambres d’Ascom, plusieurs fonctionnalités facilitent l’activité quotidienne de l’établissement en termes de management et d’organisation des équipes. C’est un instrument de « mesure du temps » très efficace. Il est aujourd’hui possible de connaitre le temps de réponse à un appel ou encore la durée moyenne d’une toilette ou des soins quotidiens.

Le système ASCOM possède également une possibilité de synchronisation avec l’ensemble des autres systèmes technologiques existants. Ainsi le système d’accès par badge présent dans la Résidence, est également celui utilisé par les professionnels pour activer/ désactiver l’appel infirmières.
L’appel infirmières ASCOM permet également de signaler la présence d’un professionnel dans une chambre, en lieu et place de l’ancienne pancarte désuète utilisée dans le passé « soins en cours, ne pas déranger. ». Le professionnel s’identifie à l’entrée dans la chambre déclenchant ainsi une lumière verte/ rouge visible dans chaque couloir au-dessus de chaque porte.

De plus, le système permet un renvoi vers les téléphones portables internes, qui eux même en fonction de l’urgence peuvent déclencher des alertes différentes. Ainsi un agent en difficulté peut actionner l’appel infirmières et lancer un message d’alerte et ainsi réduire le temps d’intervention et permettre une plus grande réactivité.

« La possibilité d’effectuer des extractions par chambre ou par badge représentent pour nous une mine d’informations statistiques très utile en matière d’optimisation de l’organisation et de la traçabilité. » Commente Madame Pertel, Directrice de l’établissement Le Prieuré.

Deux priorités : Sécurité et confort des résidents

En parallèle, La mise en place d’une solution de communication globale Ascom, d’appel infirmières teleCARE IP avec phonie et de mobilité DECT, donne la possibilité aux équipes soignantes de rentrer directement en contact avec le résident qui sollicite une aide. Le personnel est ainsi informé très rapidement d’une éventuelle urgence. En cas de non réponse du résident l’urgence est immédiatement identifiée.

« Nous sommes parfois confrontés à des situations d’urgence nécessitant coordination et rapidité. Avec plus de 90 résidents évoluant sur plusieurs niveaux dans un espace de plus de 4700 m2, nous avions besoin de solutions professionnelles adaptées à notre environnement. » déclare Madame Pertel.
Cette solution de gestion de flux des résidents offre plus de sécurité et de confort pour les résidents. Elle s’appuie sur l’expertise d’Ascom, et répond pleinement à la demande d’optimisation du traitement d’événements critiques. Ce qui facilite l’activité quotidienne des infirmières, aides-soignantes et agent de services hôteliers.

« La Technologie DECT Ascom nous a convaincu car elle offre plus de disponibilités au personnel et une meilleure réactivité aux événements. » Ajoute Madame Pertel, avant de poursuivre : « La solution d’appel infirmières filaire ne procure aucunes ondes néfastes pour nos résidents, c’est un avantage important en termes de confort et de bien-être quotidien. »

En parallèle, la direction de l’EHPAD s’est également équipée d’une trentaine de montres Ascom teleCARE IP Wireless distribués à certains résidents. Ce système a un double avantage : il sécurise le résident dans ses déplacements qui en cas de chute peut avertir de sa difficulté, les différentes bornes radio installées dans l’établissement avertissent les équipes du lieu où se situe ce dernier. De plus, ce système permet pour les résidents à risques de fugue, d’avertir les équipes lorsque le résident sort du périmètre autorisé et court un éventuel danger.

Toutes ces interactions et flux d’informations sont enregistrés par la suite logicielle Ascom Mercury et peuvent être visualisés à tout moment par le personnel encadrant et la direction.

Rendez-vous sur Hellocoton !

A Lire également

Les procédures d’admission en EHPAD sont simplifié... Le gouvernement a lancé dans le cadre de l’instance de simplifications administratives installée le 3 février dernier une démarche visant à simplifier...
Retraite Plus : un guide du Bien vieillir gratuit A l'heure où la recherche s'interroge sur les moyens de prévenir les maladies liées à l'âge comme Alzheimer ou la démence sénile, Retraite Plus, spéci...
Personnes âgées : un Portail national d’informatio... Le gouvernement vient de lancer le nouveau portail national d’information et d’orientation des personnes âgées. Ce site Internet rassemble toutes les ...
Maison de retraite médicalisée : le coût d’u... Selon une en quête de la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS) et la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA), le coût total ...
Villa Sully : des logements sur mesure pour les pe... Sans logement adapté à la perte d'autonomie, 37% des Français préfèrent déménager leur proche dans une maison de retraite selon la Drees. Pourtant 8 p...
La France est-elle prête à accueillir 7 millions d... D’ici vingt-cinq ans environ, la France devrait compter environ 7 millions de personnes âgées de plus de 80 ans. Soit une augmentation de 94% par rapp...
Perte d’autonomie : un guide pratique et gratuit p... Le Groupe Mornay publie ce guide pratique conçu spécifiquement pour accompagner les retraités et leurs proches dans leur réflexion. Objectif : trouver...
Alzheimer : 1 malade sur 2 ne serait pas diagnosti... Selon une étude diffusée par Cap retraite, 1 personne sur 2 atteinte de la maladie d’Alzheimer ne serait pas diagnostiquée laissant près de 500 000 pe...
Gériatrie : des accueillants familiaux de courte d... Chez les personnes âgées, les journées vécues dans un environnement étranger augmentent les risques de pertes de repères. Dans le Gard, l’association ...
Quel hébergement choisir quand vient la dépendance... Maison de retraite, EHPAD, établissement de santé pour personnes dépendantes.... Quand vient le moment de trouver un hébergement pour une personne âgé...
Maladie d’Alzheimer: un nouveau centre de tr... Un nouveau centre de traitement et de recherche hospitalo-universitaire sur la maladie d’Alzheimer va être crée à Bordeaux. Pour permettre à ce projet...
Vieillissement : la ministre de la Santé présente ... En France, 1,5 million de personnes ont plus de 85 ans en 2017, elles seront 4,8 millions en 2050. Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Sant...
Grippe : le plan ORSAN déclenché pour faire face à... Alors que plus de 2 millions de personnes auraient consulté un médecin la semaine dernière et que l’épidémie de grippe approche de son pic, Marisol To...
Une personne âgée consomme en moyenne sept molécul... Selon le rapport relatif à la politique du médicament en établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), les plus de 65 ans repr...
Canicule : les EHPAD mettent en œuvre leurs « plan... Face à cette période de canicule qui devrait durer au moins jusqu’à mardi prochain, les établissements médico-sociaux, notamment les EHPAD, ont pris l...