Lorsque les enfants et adolescents sont hospitalisés, ils peuvent suivre un enseignement aménagé. C’est ce qu’on apppelle communément « l’école à l’hôpital ». C’est le cas au CHU d’Amiens. Cinq enseignants interviennent auprès des enfants malades dans les différents secteurs de pédiatrie à partir de 15 jours d’hospitalisation.

Les enseignants spécialisés en milieu hospitalier sont amenés à accompagner des enfants de niveaux très variés, allant de la petite section de maternelle à la classe de troisième. Le CHU est reconnu centre d’examen. Ainsi, 4 collégiens passeront les épreuves du BEPC, en juin, au cours de leur hospitalisation, dans les mêmes conditions que les autres collégiens !

4 typologies d’enfants et adolescents sont concernés :
– Ceux atteints de maladies graves nécessitant une hospitalisation longue (cancer, leucémie, …) et ceux ayant besoin de soins ne pouvant être dispensés que dans le cadre hospitalier (complications diverses, accidents de la voie publique…).
– Ceux atteints de maladies chroniques, telle que la mucoviscidose et qui sont hospitalisés régulièrement pour des périodes de 2 ou 3 semaines afin de recevoir un traitement.
– Des adolescents souffrant de difficultés d’ordre psychologique en cours d’hospitalisation ou suivis en hôpital de jour.
– Un dernier groupe constitué d’enfants qui ne font l’objet d’aucune prise en charge scolaire au sens traditionnel du terme mais pour lesquels les médecins demandent de faire un lien avec l’éducation nationale (réorientation, évaluation…).
La prise en charge des élèves se fait principalement au chevet, laissant une place importante aux nouvelles technologies qui, au-delà de l’intérêt pédagogique et ludique, permettent notamment de respecter les règles d’hygiène. L’enseignement, centré sur les matières principales, dure entre 40 minutes à 1 heure par enfant, en fonction de son niveau et de son état de forme, sur un rythme scolaire identique à celui de l’école, soit 4 jours par semaine avec le même calendrier de vacances.

Une formation des enseignants adaptée
Après 2 ans d’ancienneté au minimum en classe « traditionnelle », les enseignants qui souhaitent travailler en milieu hospitalier doivent suivre une formation supplémentaire d’un an (handicap moteur / hôpital) à Suresnes. Une fois formés, ils dépendent de l’inspecteur de l’éducation en charge de l’enseignement spécialisé mais leur statut reste inchangé. Le fonctionnement de « l’école à l’hôpital » est quant à lui financé par le CHU (achats de livres, matériels divers…).

M.B.

Rendez-vous sur Hellocoton !