24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Dossier Pharmaceutique: 10 millions de Français ont dit oui

Selon les derniers chiffres de l’Ordre des pharmaciens, 17 000 officines sont équipées du dispositif, soit 7 officines sur 10. Le dossier pharmaceutique recense, pour le patient qui le souhaite, tous les médicaments (prescrits ou conseillés par un pharmacien) qui lui ont été délivrés au cours des quatre derniers mois dans les pharmacies de France où il s’est rendu. L’objectif est de repérer les incompatibilités et/ou la redondance entre médicaments.

Moins de deux ans après l’autorisation de généralisation, dix millions de Français possèdent un DP dont une personne sur quatre chez les plus de 60 ans. Objectif du DP, sécuriser les dispensations et permettre la diffusion d’alertes sanitaires, sans délais, à l’ensemble des pharmaciens.

10 millions de Français (20 000 de plus chaque jour) ont déjà adhéré au suivi personnalisé que permet le Dossier pharmaceutique. C’est pour les enfants de moins d’un an que l’on crée le plus de DP (plus de 200 000). Pour les adultes, c’est à 61 ans que les Français créent le plus de DP (plus de 170 000). Avec le DP, les pharmaciens étendent leur analyse pharmaceutique à l’ensemble des traitements d’un patient et améliorent ainsi leurs conseils pour un bon usage du médicament.

 Si pour le patient, le service est gratuit, ce sont les pharmaciens qui financent eux-mêmes le dispositif par leur cotisation ordinale obligatoire. Le coût est cette année de 4 millions d’euros, soit 40 centimes d’euros par dossier, par an. Ces chiffres tiennent compte des engagements techniques, de l’accompagnement des professionnels de santé, de l’information des patients.

Parmi les évolutions en cours et à venir la sécurisation de la dispensation entre ville et hôpital, la diffusion des alertes sanitaires, sans délais, à l’ensemble des pharmaciens en relayant les alertes de l’Afssaps (Agence française de sécurité sanitaires des produits de santé). Enfin, l’amélioration de la gestion des retraits de lots de médicaments. Depuis de nombreuses années un dispositif permet de retirer les médicaments qui doivent l’être de la vente (défaut de fabrication, erreurs d’étiquetage…).

Soure : Ordre national des pharmaciens

Rendez-vous sur Hellocoton !

20 octobre 2010