A l’occasion de la journée nationale de réflexion sur le don d’organes du mercredi 22 juin 2011, la Fondation Greffe de Vie a fait réalisé un e enquête par OpinionWay * sur les Français et le don d’organes : résultat seuls 13% des Français connaissent la loi qui régit le don d’organe (coeur, foie, reins..) post mortem.

A l’heure de la révision de la loi relative à la Bioéthique, la Fondation Greffe de Vie a souhaité connaître le ressenti et la connaissance des Français sur le don d’organes. Ainsi, 87% des répondants ne connaissent pas la définition de la loi en pensant qu’il faut avoir donné son accord sur le don d’organes, alors qu’il s’agit en réalité d’avoir signifié son refus :

-40% des répondants pensent qu’il suffit de porter sur soi une carte de donneur d’organes
-26% qu’il suffit d’être inscrit sur le « registre du oui » ou d’avoir fait part de son accord à ses proches
-21% ne savent pas exactement
Seuls 13% des interviewés déclarent qu’il suffit de s’être inscrit sur le « registre du non » ou d’avoir fait part de son opposition à ses proches.

 76% se déclarent favorables au don de leurs organes
Concernant la position des Français sur le don d’organes après leur mort : 76% d’entre eux se déclarent favorables au don de leurs organes. Parmi eux, les 2/3 ont fait part de leur position à leurs proches. Seulement 45% des personnes défavorables au don d’organes (pour elles-mêmes) en ont fait part à leurs proches.

Enfin, 55% se déclarent favorables au don d’organes de leurs proches.  Le fort pourcentage de personnes ne se prononçant pas est notable : 1 personne sur 3.  Parmi les personnes ne se prononçant pas, 80% d’entre elles déclarent que leurs proches ne leur ont pas fait part de leur position à ce sujet.  Globalement, 44% des individus seulement connaissent la position de leurs proches.

Source : Enquête réalisée par OpinionWay pour la Fondation Greffe de vie (www.greffedevie.fr) du 2 au 4 février auprès de 1.019 personnes de plus de 18 ans.

Rendez-vous sur Hellocoton !