24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Difficultés d’approvisionnement de lévothyrox en France

L’association française des malades de la thyroïde (AFMT) vient de dénoncer dans une lettre adressée à Marisol Touraine, la ministre de la Santé, la pénurie de plusieurs dosages de lévothyrox (lévothyroxine), un médicament prescrit dans le traitement des pathologies thyroïdiennes. En France, près de 3 millions de patients sont actuellement traités par Lévothyrox.

Dans un communiqué publié la semaine dernière, l’agence française du médicament (ANSM) indique avoir été informé par le laboratoire Merck Serono des difficultés d’approvisionnement. « Le laboratoire a engagé des actions afin d’accroître ses capacités de production. Cependant, ces tensions pourraient se poursuivre dans les prochains mois et la distribution de ces spécialités reste à ce jour contingentée. Ces mesures pourront si nécessaire faire appel à des importations de lévothyroxine », précise l’ANSM.

L’agence souligne que ces tensions surviennent alors que les laboratoires TEVA et BIOGARAN ont interrompu la production de génériques. « Les stocks résiduels sont en cours de distribution. Le laboratoire Merck Serono pourra donc être conduit à mettre à disposition des officines, dans les prochaines semaines, du Lévothyrox (conditionnements ville et hôpital), voire une spécialité similaire importée, afin de couvrir les besoins des patients », poursuit l’agence.

Dans ce contexte, l’agence du médicament a décidé d’autoriser «à titre dérogatoire et temporaire» la substitution par un médicament équivalent même lorsque la mention «non substituable» figure sur l’ordonnance. Dans ce cas toutefois, le pharmacien doit orienter le patient vers son médecin traitant dans les 3 à 6 semaines suivant la délivrance «afin de s’assurer du maintien de l’équilibre thérapeutique», ajoute l’agence.

Le point de l’ANSM – août 2013

Rendez-vous sur Hellocoton !

8 août 2013